Sign in
Download Opera News App

 

 

Suspension des frais Coges : grogne et menace des enseignants au lycée municipal d'Hiré

 Depuis la décision du chef de l'État lors de son investiture de suspendre les frais coges , plusieurs dysfonctionnements sont enregistrés au niveau des établissements publics de notre pays. 

Du manque de matériels didactiques aux problèmes de trésorerie, un autre problème aussi sérieux se pose en ce moment au Lycée municipal de Hiré. 

  En effet le manque d'enseignants dans certaines disciplines notamment les sciences a amené l'administration de concert avec le coges à attribuer des heures supplémentaires ou des vacations aussi bien aux enseignants du lycée qu'à certains du privé. Malheureusement cela fait plus de trois mois que cet argent n'est pas payé aux collègues. Renseignements pris auprès de l'administration, il revient que celle-ci n'a pas compétence pour faire de retrait à la banque si ce n'est le DREN.

  Jusqu'ici, on ne sait pas qui doit faire quoi alors qu'avant la décision du chef de l'État, les choses semblaient très bien se faire. 

Il faut noter que l'intendance du lycée a reçu à l'inscription les frais annexes bien avant la décision de suspension du chef de l'État. Ce qui est à craindre, c'est bien que les enseignants qui patientent depuis un moment grognent et ont décidé de passer à une autre étape.


Il s'agit de renoncer à ces emplois du temps et laisser les élèves de ces classes à leur propre sort.

 Le proviseur a fait jusqu'ici ce qui est en son pouvoir pour que les choses aillent bien. Mais que peut-il faire encore puisque la patience de ses collaborateurs a des limites?


Gbery Aurel

Content created and supplied by: GberyAurel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires