Sign in
Download Opera News App

 

 

Education: le déplacement des élèves du public vers le privé peut vous coûter cher

En Côte d'Ivoire, les élèves ne sont pas figés dans un établissement pour toujours. Il y a des mouvements d'élèves qu'on appelle en général des transferts. Il y en a dans trois sens. Le transfert du public vers le public, le transfert du privé vers le public pour les affectés de l'État et enfin le transfert du privé vers le privé aussi pour les affectés de l'État.

Mais il y a un autre mouvement qui lui n'est pas un transfert, c'est le mouvement du public vers le privé. Ce mouvement s'appelle un départ volontaire qui sous-entend une renonciation au statut d'affecté de l'État. En clair, tout élève du public a le statut d'affecté de l'État et celui-ci est pris en charge. Si cet élève qui quitte le public où il est affecté et dont les frais de scolarité sont pris en charge pour s'inscrire dans un privé, il assumera désormais lui-même sa scolarité qui peut être chère. Et donc pour se faire, il y a une procédure à suivre car le retour n'est plus possible une fois que le processus atteint sa fin et que l'inscription est validée.

Malgré le caractère irréversible de l'opération, certains parents le font, mais en connaissance de cause. Pour ceux qui ne sauraient pas, informez vous bien avant de vous engager dans la procédure qui va vous faire payer des frais de scolarité parfois colossaux.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires