Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale : les parents d’élèves plaident pour l’application des résultats des états généraux 2022

 

En début 2022, s’ouvriront en principe, les Etats généraux de l’éducation nationale en côte d’ivoire. Et si l’annonce de ces assises en perspective semble laisser transparaitre des lueurs d’espoirs chez les parents d’élèves, la mise en route des résultats desdites assises, quant à elle, laisse perplexe ces derniers.

Du moins, c’est ce qu’a fait savoir, le samedi 23 octobre 2021 à Abidjan-Treichville lors d’une rencontre, Mr Aka Claude Kadio, Président de l’Organisation des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Opeeci). « Ça fait partie de nos inquiétudes puisque ce n’est pas la première fois qu’on fait des états généraux de l’éducation en Côte d’Ivoire. On se rend compte que souvent les conclusions restent dans les tiroirs », a indiqué Mr Aka Claude Kadio, Président de l’Organisation des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire

A l’image de chaque citoyen ivoirien, les parents d’élèves disent fonder autant d’espoirs en ces assises futures. « Chacun pense qu’après ces états généraux, effectivement, l’école ivoirienne reprendra ses lettres de noblesse, que nous allons repartir sur de nouvelles bases, pour une école de qualité comme nous souhaitons, et que ces conclusions seront véritablement appliquées sur le terrain », a émis à souhait, le premier responsable de l’OPEECI.

Faut-il le souligner, dans le cadre des préparatifs des assises à venir de l’éducation nationale, l’Opeeci a organisé récemment un colloque national pour plancher sur l’avenir de l’école ivoirienne et l’amélioration des résultats des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. Des résultats des travaux de ce colloque, a assuré dans la foulée, le président Claude AKA, seront soumis aux états généraux de l’éducation 2022. « L’idée du colloque s’était de participer aux travaux des états généraux de l’éducation. Nous allons reverser les états de nos travaux à la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, pour que ça fasse des débats au niveau des états généraux de l’éducation », a expliqué Aka Claude Kadio.

 

Gooré Michel

Content created and supplied by: goorémichel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires