Sign in
Download Opera News App

 

 

Guémon/" Les enfants de Bangolo" offrent des produits de nettoyage à un centre de santé

Plusieurs jeunes, originaire du département de Bangolo réunis au sein de l'association" les enfants de Bangolo" ont organisé le weekend dernier la journée commémorative de l'an 1 de leur existence. David Taha et ses "frères" qui voulaient faire de ce moment un instant de partage ont associé sport et activités culturelles. Des équipes masculines et féminines de football des quatre cantons que sont le Zibiao, le Tahouaké, le Zagna et le Zarabaon se sont affrontées dans un tournoi rotatif. Une compétition remportée par les équipes du Zibiao en dame et Zarabaon en hommes. L'autre pan de cette journée socio-culturelles et sportives a été une action caritative. En effet, cette association qui se veut apolitique a offert des kits sanitaires comprenant des seaux, des bouteilles de javel, des détergents, du savon et du gel hydraulique au centre de santé communautaire de Bangolo-Zonfaely. Ce don estimé à plus de 500.000 FCFA a été réceptionné par docteur Gui Charles qui a la charge de ce centre. Celui-ci a exprimé toute sa joie de voir son officine équipé par des jeunes de ce département. " C'est une première. Bangolo nous a toujours habitués à des faits divers mais cette fois-ci si ces jeunes pensent à venir nous aider en équipant notre pharmacie et en nous donnant des produits de nettoyage c'est un grand soulagement pour ce centre qui en avait fortement besoin. Je voudrais remercier David Taha et ses amis pour avoir penser à nous", s'est exprimé Gui Charles. " Les enfants de Bangolo" est une association qui vit des cotisations de ses membres. Les jeunes de toutes les classes sociales y figurent. Notons que les cadres, eux sont réunis en sein du Cuba( cadres unis de Bangolo) présidée par le commandant Penan, des douanes Ivoiriennes.

Kanou Francklin.

Dr Gui ( tricot orange) a réceptionné les dons des" enfants de Bangolo".

Content created and supplied by: Kanoufrancklin (via Opera News )

bangolo david taha

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires