Sign in
Download Opera News App

 

 

Éducation Nationale: Réunion d'échange et d'adieux de Kandia, ce qui a failli gâcher la rencontre

Elle quitte définitivement à la tête du ministère de l'éducation nationale , de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.

Promue à faire valoir ses compétences sous d'autres cieux , très exactement au ministère des affaires étrangères, de l'intégration Africaine et de la diaspora Kandia doit céder le plancher à sa collègue Mariatou Koné .

Et donc faire ces adieux à ses collaborateurs obligent puisque c'est le droit du bon sens.

La nouvelle diplomate a passé une bonne dizaine ( 10 ans) d'années à la tête du système éducatif.

Cette gestion n'a été du tout rose de bout en bout comme un fleuve tranquille.

Parfois elle était criblé d'une somme de grèves tant au milieu des élèves que des enseignants. Dix de durs labeurs après , le président de la République Alassane Ouattara lui renouvelle sa confiance comme pour dire , bonne et fidèle servante, tu vas ailleurs pour fructifier tes compétences .

Kandia , la péré nationale part faire ses adieux à ses collaborateurs ce 7avril au ministère de l'éducation nationale.

Cette rencontre de séparation a été l'occasion d'expression d'intenses émotions par les différents intervenants.

La rencontre a pris un caractère sombre et mélancolique.

Ce qui a failli gâcher cette réunion au cours de laquelle Kandia a fait ses adieux , à ses collaborateurs du ministère: les larmes étaient aux yeux de plusieurs .

Mais tout de même le personnel a félicité la nouvelle diplomate pour son dévouement et d'avoir apporté sa pierre à l'édifice.

L'ancienne patronne désormais a saisi l'occasion pour merci à l'ensemble de cette équipe qui a été d'un soutien de taille au côté de Kandia tant dans les moments paisibles que dans les moments difficiles pour leur abnégation au travail , au don de soi pour la cause des enfants.

Kandia termine pour leur dire , le travail doit continuer.

Content created and supplied by: Kraemmanuel (via Opera News )

alassane ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires