Sign in
Download Opera News App

 

 

Séguéla : le lycée moderne Dominique Ouattara très mal éclairé les nuits

Construit aux premières années de l'indépendance de notre pays, cet établissement secondaire, aujourd'hui lycée moderne Dominique Ouattara de Séguéla, avait accueilli ses premiers élèves au cours de l'année académique 1963/1964. Il est donc le plus vieil établissement secondaire du Worodougou qui a vu passer plusieurs enfants de la circonscription régionale. Plusieurs parmi eux sont devenus de hauts cadres de l'administration publique et du privé, faisant ainsi, la fierté du Worodougou.

Mais, lorsque vous faites un tour dans ce lycée qui accueille de milliers d'élèves à chaque rentrée scolaire, vous avez le cœur serré. Il lui manque plusieurs choses pouvant améliorer le travail scolaire des apprenants. Nous avons entre autres, l'absence d'une grande salle polyvalente, un préau d'accueil, une bibliothèque peu équipée, une administration et une salle de profs très exiguë, des terrains de jeux qui n'existent que de nom... A tout cela, il faut ajouter l'absence de lampadaires pour l'éclairage de la vaste cour du lycée moderne Dominique Ouattara de Séguéla. Le mauvais éclairage des lieux, une fois la nuit tombée, a donné lieu à des cas de vols et d'agression. Cette situation fait fuir les professeurs qui souhaitent corriger des copies ou préparer les cours avant de rentrer un peu plus tard à la maison. Imaginez vous les conséquences sur la productivité des élèves.

C'est le lieu d'interpeller les anciens élèves du lycée moderne Dominique Ouattara de Séguéla et les cadres du Worodougou de soutenir les actions de la Mairie et du Conseil Régional en vue de donner un souffle nouveau à la ''vieille marmite du savoir'' de la capitale régionale.

ANGRA Lazare

Content created and supplied by: ANGRALazare (via Opera News )

dominique ouattara séguéla

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires