Sign in
Download Opera News App

 

 

Ponctions, suspensions de salaires d'enseignants, 1ère patate chaude de Mariatou Koné

Mariatou Koné nouvelle responsable du département ivoirien de l'Éducation.


Mariatou Koné est la nouvelle ministre de l'Education nationale. Elle hérite d'un département occupé pendant 10 ans par Kandia Camara et miné par de nombreux problèmes.  Le premier problème auquel va faire face la nouvelle ministre est celui de la ponction ou de la suspension des salaures des enseignants pour motif de grèves. Ces derniers temps, les syndicats d'enseignants appellent au règlement de cette question. Sinon, une grèves sera déclenchée. Du règlement de ce problème pourrait dépendre une bonne organisation des examens scolaires qui auront lieu dans trois mois.

Mariatou Koné devra aussi s'apprêter à organiser une rentrée scolaire et une année scolaire 2021-2022 dans une école où les frais COGES devront être assurés par l'Etat selon la promesse du chef de l'Exécutif.

Un scandales a éclaboussé en 2020 le système éducatif ivoirien. Il est relatif aux conclusions du Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN(PASEC). Ce programme évalue les ecoles de l"Afrique subsaharienne francophone. Et la Côte d'Ivoire a été classée avant-dernière en 2020. 

Le rapport a été suivi de nombreuses réactions dont la plupart appelait à mettre une autre personne à la tête de l'Éducation nationale. L'appel a été entendu. Kandia Camara est partie. Mariatou Koné est arrivée. C'est une universitaire. Certes, les difficultés de l'école ivoirienne sont moins une question du niveau intellectuelle du ministre de tutelle, mais beaucoup d'Ivoiriens pensent que Mariatou Koné peut apporter un sang neuf. Les défis sont nombreux et titanesques. Parmi eux le niveau des élèves. La nouvelle ministre devra alors faire preuves d'innovations pour réduire les tares du système. Elle sera évaluée par le prochain PASEC.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

kandia camara mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires