Sign in
Download Opera News App

 

 

Les élèves non-voyants de Toumodi reçoivent un soutien d'un député pour prendre part aux examens

Situés entre désespoir et inquiétude, aujourd'hui le sort des élèves non voyants du centre d’éducation des non voyants de Toumodi est dénoué. Ils viennent de recevoir un soutien en cette période d'examens de fin qui se voyait quasiment intenable pour eux.

Les candidats de ce centre pourront donc se concentrer et mieux affronter les examens qui pour certains, ont déjà débuté cette semaine.

Quand certaines difficultés s’imposent à des candidats pour être présents sur les lieux indiqués pour composer, c’est l’amertume et le désespoir. C’est cette situation inconfortable que les élèves non voyants connaissent. Bien heureusement, cettz situation interpelle plus d'une personne. L'ex député l’honorable de Toumodi commune, l'honorable Arthur Aloco, ne s'est pas fait prier avant de volee au secours des nécessiteux pour les soulager.

Il a à cet effet, dépêché le président de l'Ong "Alerte Conflit"En effet, Frédéric Tanoh Niangoin, afin d'apporter un réconfort à ses frères et sœurs en difficulté et sauver l’année scolaire du centre d’éducation des non voyants de Toumodi.

Ces élèves non voyants dont 3 candidats à l’entrée en 6eme, 4 au BEPC, et 5 au BAC, qui étaient confrontés à un problème de déplacement sur Abidjan pour se rendre aux examens de fin d’année y prendront effectivement part. Un ouf de soulagement !

Quand bien même que l’honorable Arthur Aloco ne soit plus député, le centre a continué de le solliciter, c’est ainsi qu’il a fait droit à leur requête et il a accepté de voler au secours des candidats issus de ce centre qui devraient se rendre incessamment à Abidjan.

« Il leur fallait 200.000 frs pour le déplacement, et il n’a pas hésité un seul instant pour libérer cet argent à leur profit. Lui-même étant à Abidjan, ayant été informé en urgence, a donc fait venir immédiatement de l’argent pour permettre à ces jeunes d’aller passer leurs examens, faute de quoi, ils auraient pu perdre l’année scolaire sans pouvoir passer leurs examens», confie une source proche et relayé par un confrère.

Très émus et réconfortés à la fiis, Monsieur Zambi, directeur desut centre et son collaborateur Abossolo n'ont pas manqué d'exprimer leur gratitude au donnateur qui vient encore de sauver leur année car ayant par le passé permis la réouverture de l’internat.

Content created and supplied by: Danoi (via Opera News )

Toumodi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires