Sign in
Download Opera News App

 

 

Etat civil : une situation gangrène l'école en Côte d'Ivoire

Les parents d'élèves attendent la date que le ministère va fixer pour l'inscription des tout-petits au CP1. L'année dernière l'inscription au CP1 avait débuté le 31 août. Et si nous écrivons cet article, c'est pour mettre en lumière une situation qui prévaut dans plusieurs écoles primaires du pays. En effet, selon les textes du ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation,

<< le recrutement au CP1 dans une école primaire publique est gratuit. Il se fait sur présentation ou non d'un extrait d'acte de naissance ou d'un jugement supplétif>>.

Ces deux phrases ont une importance capitale pour l'avenir des élèves du point de vue de l'administration. Le problème qui se pose est le manque d'extrait de naissance des élèves au primaire. Selon la coordonnatrice régionale de la direction des Stratégies, de la planification et des statistiques (DSPS) de la région du N’zi, les élèves sans extrait de naissance pour l'année scolaire 2019-2020 dans la DREN de Dimbokro étaient au nombre de 18 486 écoliers. Ce nombre est trop élevé rien que pour une seule DREN. Et ce problème prive même certains élèves en classe de CM2 d'examen final. Car pour les dossiers, il faut naturellement présenter un extrait d'acte de naissance. Et comme plusieurs n'en ont pas alors pas d'examen pour eux.

Cette situation est une gangrène pour l'école ivoirienne et il faut vite y remédier.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires