Sign in
Download Opera News App

 

 

75ème anniversaire de l'UNESCO célébré dans la sobriété/ la FIACU fait la différence à Kounahiri

Le 16 novembre 2020 marque le 75ème anniversaire de la naissance de l'Organisation des Nations Unies pour la Science, l'Education et la Culture (UNESCO). Cette institution spécialisée des Nations Unies a pour objectif de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité, par l'éducation, la science et la culture, vecteurs de la compréhension entre les hommes de tout bord et de tous horizons. Elle compte à ce jour 193 Etats membres ainsi que 11 membres associés et 02 Etats observateurs. Son siège international est établi à Paris (France)

En Côte d'Ivoire, l'UNESCO a démarré ses activités dès 1961, avec la mise en place de la ComNatCi (Commission Nationale pour l'UNESCO). Cette Commission est présidée depuis sa naissance par le Ministre en charge de l'Education Nationale. En septembre 2013, dans le souci de coordonner ses activités dans la sous-région, l'UNESCO a ouvert un Bureau régional à Abidjan. D'autre part, depuis 1976, les Associations et Clubs UNESCO existant en Côte d'Ivoire se sont regroupés ont mis en place un organisme dénommé Fédération Ivoirienne des Associations et Clubs pour l'UNESCO, en abrégé FIACU. Cet organisme fédéral est dirigé depuis le 21 octobre 2017, par M. Any Kouakou Bertin, nouveau Chef d'Etablissement du Lycée Moderne de Kounahiri.

Cette cérémonie commémorative du 75ème anniversaire de l’UNESCO aurait pu connaître plus d'engouement au regard des relations étroites qui lient l'institution à la terre ivoirienne. En effet, la Côte abrite plus de Chaires UNESCO (écoles doctorales multidisciplinaires axées sur les idéaux de l'UNESCO) que n'importe quel autre pays en Afrique de l'Ouest. D'autre part, la Côte d'Ivoire est à l'initiative d'un Congrès international sur la Paix dans l'esprit des hommes qui s'est déroulé en 1989 et qui a permis de démontrer que la Paix représente bien plus que la fin des conflits. Enfin, c'est à Yamoussoukro, précisément dans l'enceinte de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Paix que la Déclaration pour la paix mondiale a été signée en 1997. Pour mémoire, cette fondation, créée en 1973, a été mise à la disposition de l'UNESCO dans le cadre de la recherche de la Paix dans le monde. C'est en son sein qu'est décerné, chaque année depuis 1991, sous l'égide de l'UNESCO, le Prix International Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix, prix né de la volonté de l'UNESCO de célébrer les actions de Paix du Père fondateur de la nation ivoirienne.

L'UNESCO existe donc depuis 75 ans. Pour commémorer ces 75 ans, la FIACU a invité toutes ses parties prenantes à une manifestation publique se résumant en une lecture publique en langues locales de l'Acte Constitutif de l'UNESCO. Ces lectures publiques ont été faites de manière concomitante dans 40 pays dans le monde à la même date. Pour les organisateurs de cet évènements, le but était de permettre aux participants de comprendre et de se souvenir continuellement que "Les guerres prenant naissance dans l'Esprit des Hommes, c'est dans l'Esprit des Hommes que doivent être élevées les défenses de la Paix".

Cette cérémonie commémorative était placée sous la Présidence du Préfet du Département de Kounahiri, M. Wonblégnon Célestin. Elle a vu la participation de plusieurs autorités administratives et coutumières, notamment l'Inspecteur de l'Enseignement Préscolaire et Primaire M. Djoro, représentant le Directeur Régional de l'Education Nationale, ainsi que M. Zié Tiéné, 3ème adjoint au Maire, représentant le Maire absent pour causes professionnelles.

Le chef de Canton et les chefs de villages, ainsi que les organisations des femmes et des jeunes n'ont pas voulu se faire raconter l'évènement, et sont venus massivement pour communier avec la Paix. La cérémonie a été meublée de plusieurs interventions dont les principales furent les traductions de l'Acte Constitutif en mouna, wan et malinké (les 3 langues locales dominantes du département) et les communications du Préfet de Département, du Directeur de l'Hôpital Général, Dr Sidibé et du Secrétaire National de la FIACU chargé de la Jeunesse, M. Yves Laurent Gouleï, respectivement sur la recherche de l'Excellence, les mesures barrières pour lutter contre la propagation de la COVID 19 et l'engagement communautaire des jeunes au regard de la citoyenneté mondiale.

De l'avis de tous les participants, élèves, parents d'élèves et enseignants venus à cette cérémonie, ce fut un événement mémorable non seulement pour la localité de Kounahiri qui a été mise en lumière, mais aussi et surtout pour l'institution la plus prestigieuse du Système des Nations Unies qui a été ainsi célébrée en Côte d'Ivoire.

Content created and supplied by: CitoyenJean (via Opera News )

FIACU Kounahiri UNESCO

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires