Sign in
Download Opera News App

 

 

Éducation nationale: Les nouvelles réformes de Mariatou Koné sont désormais connues

Nommée à la tête du ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation suite à un remaniement ministériel, Le Professeur Mariatou Koné montre déjà son engagement. Elle semble bien décidé à rehausser le niveau de l'éducation Ivoirienne.

Il y'a moins d'une semaine déjà, le Prof Mariatou Koné était au cœur d'une très grande et grosse décision qui a permis au ministère d'éviter une grève : celle des fondateurs d'école.

Outre cet acte magique, le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation en Côte d'Ivoire est en pleine réforme. Selon un communiqué (Rapport l'AIP), on assistera très vite à une amélioration des conditions d’études pour les élèves du primaire et du secondaire. Cette réforme s'appliquera aussi au niveau de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle...

D'abord, Notons que cette réforme permet désormais le passage automatique dans le primaire et le secondaire ; mais surtout au primaire, et risquerait peut-être à l'avenir de finir le cycle primaire en seulement trois (3) année, alors que cela est initialement prévu pour 6 ans. Pour cela, il faudra reconnaître en l'élève l'expérience et la reusiste parfaite des cours préparatoires unique (CPU). De plus ce dernier doit avoir une maîtrise en Langue selon son niveau d'étude.

Les niveaux du CP1, CE1 et CM1 en rapport avec l'Approche Pédagogique par Compétence (APC), sont désormais perçu comme des niveaux de première acquisition de connaissances et non des classes de redoublement.

Il faut noter que l'élève n'a plus le droit de répondre ces classes car son niveau sera renforcer dans les classes suivantes notamment CP2, CE2 et CM2...

Selon certaines sources, la nouvelle réforme introduit une nouvelle moyenne de passage dans les classes supérieures. Cette moyenne doit être supérieure ou égale à 4. L'appréciation médiocre n'existant plus, il sera du ressort du conseil de classe de statuer sur le critère de passage ou de repêchage des élèves étant dans ce cas de figure.

Autre information de cette réforme, il s'agit entre autre du retour des cours de mercredi. En effet, ce jour sera utilisé comme un apport des enseignants en guise de soutien pour les parents d'élèves et surtout pour les élèves sur le renforcement des connaissances en lecture et surtout en calcul et en écriture...

De plus, Selon un communiqué du gouvernement, l'état entend mettre à la disposition des ivoiriens des établissements publics sur toute l'étendue du territoire, et cela même dans les contrées les plus reculées du pays. Cette nouvelle mesure permettra de rendre l'éducation accessible à tous et surtout obligatoire.

Pour finir, Retenons que les salles de classes n'accueilleront pas plus de 50 Élèves afin de permettre aux enseignants de mieux les encadrer. Plus le nombre est réduit plus l'exécution du cours est paisible et l'apprentissage est net.

Toutes ces réformes semblent bonnes mais pour certains elles restent conformes à celles qui existaient déjà sous l'air Kandia Camara. Toutefois, tout se résume dans l'exécution du programme déployé.

Ainsi souhaitons bon courage à la ministre Mariatou Koné pour son combat...

Demeurez bénie..

Quant à nous #Allons_seulement

Content created and supplied by: Vérités_absolues (via Opera News )

côte d'ivoire mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires