Sign in
Download Opera News App

 

 

Non-violence en milieu universitaire: l’Université de Korhogo forme des leaders de syndicats d’enseignants et d’associations d’étudiants

Les 26 et 27 novembre 2021, s’est déroulée, à l’Université Peleforo GON COULIBALY de Korhogo, la 4ème édition de la Journée Nationale de la Non-violence en milieu universitaire, autour du thème « la non-violence en milieu universitaire pour un développement durable de la société ivoirienne ».  

 Les acteurs du secteur de l’Éducation-Formation, et particulièrement du sous-secteur de l’Enseignement Supérieur, se sont donné rendez-vous les 26 et 27 novembre à l’Université Peleforo GON COULIBALY de Korhogo, pour commémorer la 4ème édition de la journée nationale dédiée à la non violence en milieu universitaire. C’est autour du thème « la non-violence en milieu universitaire pour un développement durable de la société ivoirienne » que les travaux se sont articulés.

Tour à tour, se sont succédé à la tribune, le représentant du Maire de Korhogo, le Président de l’Université Peleforo GON COULIBALY, le Professeur COULIBALY Adama, le Directeur des Œuvres Universitaires, de la Vie Associative et du Genre (DOUVAG), Dr SIDIBÉ Daouda, par ailleurs président du Comité d’organisation de ladite cérémonie, le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Professeur KOBEA Toka Arsène, représentant le Ministre Adama DIAWARA.

Tous ont invité les étudiants à la culture de la non-violence. En outre, ils les ont encouragés à l’usage du dialogue comme moyen de règlement des conflits et toutes les autres formes de désaccords. Aussi et surtout, en rapport avec le thème, ils ont montré l’impact de la non-violence sur le développement harmonieux de la société ivoirienne. Faut-il rappeler qu’à la suite des crises à répétition qui ont émaillé l’ensemble de la communauté universitaire, l’État de Côte d’Ivoire a consenti d’importants efforts financiers pour le développement et la modernisation de son système d’Enseignement Supérieur, en termes de réhabilitation des infrastructures académiques, d’acquisition d’équipements technologiques, pédagogiques et d’amélioration des conditions de vie, d’étude, des étudiants et de travail du personnel enseignant.

Tous ces efforts ont permis aux universités et grandes écoles du pays de disposer d’un cadre de travail assaini, plus adapté à l’apprentissage et à la recherche. Toutefois, des crises continuent de contraindre le Gouvernement et les autorités académiques à inscrire en priorité, la pacification de l’espace universitaire.

C’est face à cette situation qui ternit la crédibilité de nos institutions d’Enseignement Supérieur, et qui hypothèque significativement l’avenir de la jeunesse ivoirienne que l’État de Côte d’Ivoire a décidé, lors du conseil des ministres du 24 avril 2013, d’instituer une Journée Nationale de la Non-violence en milieu universitaire. La journée du 26 novembre a été, en effet, consacrée à la formation aux outils de la non-violence des leaders de syndicats d’enseignants, du personnel du CROU et d’associations d’étudiants, venus des différentes universités publiques de Côte d’Ivoire. Ladite formation était assurée par des experts de la Fondation Felix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix. Les bénéficiaires de la formation ont désormais la lourde mission d’être les messagers auprès de tous les acteurs de l’Enseignement Supérieur pour l’avènement d’un environnement universitaire sain, pacifié et propice aux études.

Des personnalités politiques, administratives et coutumières de la ville de Korhogo, ainsi que plusieurs présidents d’Universités publiques et le Directeur de l’École Normale Supérieure d’Abidjan (ENS), étaient présents à cette cérémonie, qui a vu également la distinction de personnalités et associations œuvrant inlassablement à un climat de paix à l’Université Peleforo GON COULIBALY.

Entre autres récipiendaires, le Président de cette institution, le Professeur COULIBALY Adama, le Directeur du CROU de Korhogo, M. Mamadou SORO dit Koulibaly, le Chef Canton de Korhogo, le Médiateur Délégué des Savanes, le président du Comité Inter Religieux de Korhogo. 

Jean Levry

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

d’associations d’enseignants non-violence universitaire:

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires