Sign in
Download Opera News App

 

 

Rentrée scolaire 2021-2022 : avec la nouvelle allure du ministère de l'Education nationale, les élèves doivent prendre conscience

Elle est aujourd'hui la ministre de l'éducation nationale. Pour un nombre aussi important de personnes, le gouvernement ivoirien aurait tardé à la placer à ce poste ministériel. Car, aujourd'hui, par ses actions, l'école ivoirienne prend une nouvelle allure. Ainsi, compte tenu de tous les constats fais pendant le déroulement du dernier trimestre de l'année scolaire dernière, les élèves doivent prendre conscience et se préparer au maximum.

L' éducation, un facteur de développement dans le monde.

Plongeant nos regards dans le déroulement de la vie communautaire, sociale mondiale, le constat que nous pouvons faire est que l'éducation est depuis un nombre très important d'années la quintessence par laquelle toutes ces rénovations du monde voyent le jour. Ainsi donc, celle-ci est un facteur à prendre véritablement en compte lorsque le désir très ardent de tout un chacun est de se développer et d'avancer dans ce monde enkylosé par la course à la mondialisation et par l'innovation industrielle. Dans ce concept, tous les pays de ce monde dans leur entièreté s'y inscrivent totalement et définitivement. Dans cette veine , les ivoiriens se cadrent et s' inscrivent de façon totale et concrète dans le seul but de prévoir un avenir meilleur à la future génération qui, d'ici peu serait consciente de ce fait.

La Côte d'Ivoire, un pays pointé du doigt à cause de plusieurs facteurs tels que la fraude...

En effet, la côte d'ivoire était autrefois un pays pointé du doigt compte tenu de son éducation nationale avec assez de failles . Il n'y avait aucune place dans les consciences des autres de croire à une capacité de celle-ci à former de véritables leaders intellectuels compte tenu de ces différents dérapages qui définissaient de façon laconique son système éducatif. L'on pouvait croire à l'intelligence aussi émérite de ses élèves mais difficile était d'affirmer que cette population jeune et estudiantine était sans doute capable de plus d' innovation . Car, depuis plus d'un lustre maintenant, ceux-ci seraient vaccinés par ce sérum de facilité scolaire mettant en mal leur éducation et leur avancé en société en fin de parcours scolaire. C'est raison de ce fait que la côte d'ivoire fut classée dans les derniers rangs des pays les plus intellectuelles de la sous région ou plus tôt de l'Afrique subsaharéen. Un grand pays en voie de développement, une référence africaine avec autant de faille. Certainement, il était d'une nécessité plus que noble pour le gouvernement ivoirien de prendre des dispositions adéquates et pointueuses dans le seul but de permettre à ce pays de reprendre une position de leader dans l' Afrique voire dans le monde.

Une action du gouvernement afin de changer cette situation presque dévalorisante.

De ce fait, pour ce gouvernement, les enjeux furent et sont véritablement énormes. Car, avait-il déclaré par son ministre de l' éducation nationale, madame la ministre Mariatou Koné que le premier travail pour celui-ci consistait à éradiquer de façon totale et définitive la fraude dans tous les milieux de ce pays, à commencer par le milieu scolaire et académique. De ce fait, elle entama des missions définies de salvatrices et pouvant permettre à la nouvelle génération de vivre pleinement leur vie éducative de façon concrète et professionnelle à la fois. Et oui, cette action de la nouvelle ministre de cette éducation serait une bonne initiative de la part des parents d'élèves qui sont définis comme les premiers enseignants de leurs progénitures. Car lors de sa rencontre avec le système enseignant, la nouvelle ministre avait déclaré que la responsabilité de l'éducation revenait aussi bien aux parents qu'aux enseignants. Et comme pouvons nous le constater de l'évidence, la remarque est vraisemblable. De ce fait, depuis peu, une prise de conscience se fait remarquer à l'endroit de ceux-ci qui aurait déclaré dans certains interviews être fiers du nouveau gouvernement et entreprendront tous les moyens possibles pour ne guère engendrer une descendance d' élèves dépourvus de taille concrète dans les différentes structures dans lesquelles ne serait-ce qu'un seul jour, ceux-ci exercerons.

Un taux de réussite aussi faible acclamé par toute la population ivoirienne.

En ce sens, le faible taux de réussite durant les examens de fin d'année est un fait aussi bien acclamé par toute les familles ivoiriennes. Se recroquevillait alors dans ce nouveau concept, tous les élèves de ce pays devrait pour ne serait qu'un seul moment prendre conscience de ces situations. Car, les parents, les enseignants sont tous dans cette veine de redressement factuel de cet ordre publique ivoirien.

La rentrée très proche, tous les élèves devront se préparer au maximum pour éviter d'éventuels désagrément

Aujourd'hui, à y voir de prêt l'allure à laquelle l'on y va, fort est de croire de la part du gouvernement actuel une volonté d' avoir un taux de réussite élevé dans toute fois être capable de produire de réels élèves instruits. Ainsi donc, il serait d'une nécessité plus que noble de la part de ces derniers de prendre des dispositions adéquates pour ne guère plonger dans une surprise quelconque. Car, ce ministère serait concrètement prêt à tout mettre en œuvre pour atteindre un but non pas sien mais notre. Ainsi donc, un appel est lancé à l'endroit de tous les futurs cadres de ce pays que sont les élèves d'aujourd'hui de bien prendre leur avenir entre leur mains pour ne guère porter préjudices au garant du savoir que sont les enseignants et leurs parents.

[email protected]

Abonnez-vous pour plus d'infos !!!

Content created and supplied by: DjatchiDahiEmmanuel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires