Sign in
Download Opera News App

 

 

Bruit de malversations financières au Ministère de l'Education Nationale

Des individus du Ministère de l'Education Nationale auraient-ils pour priorité la chasse aux indemnités de d'autres fonctionnaires; pendant que L'Ecole ivoirienne se meurt?

Il revient de manière récurrente que l'efficacité des Conseillers Pédagogiques du Préscolaire et Primaire, dans le suivi-encadrement des instituteurs craie en main est ruinée par le non reversement des indemnités liées à la fonction; et bien malin celui qui aurait pu donner l'explication plausible d'une telle situation!

Avec la publication d'AFRIKSOIR.NET du mardi 13 juillet 2021, titrée '' Côte d'Ivoire : Des <<coupeurs de route>> du ministère de l'Education détournent les primes de déplacement des Conseillers Pédagogiques depuis 2012'', le mystère de l'affaire s'éclaircit.

L'auteur de ce article, professeur Jean-Francis EKOUNGOUN est le président du comité National pour la Sauvegarde de L'Ecole de la République (CNSER).

En effet, pour assurer l'uniformité et améliorer la qualité de l'enseignement dans l'ensemble des écoles du pays, le Ministère de l'Education Nationale a recours aux services des Conseillers Pédagogiques. Ceux-ci assurent le suivi-encadrement des instituteurs craie en main et bien d'autres tâches indispensables pour le bon fonctionnement de L'Ecole. Dans le cadre de ces missions, une prime mensuelle leur est octroyée pour couvrir les frais de déplacements et d'équipement en matériels didactiques, pédagogiques et informatiques.

Selon les dires du professeur, cette prime depuis 2012, bien que figurant au budget de l'Education Nationale, n'est plus reversée aux ayants droit.Où va tout cet argent?

Il semblerait que des individus on ne sait par quelle alchimie arrivent à détourner ces fonds qui, pourtant sont dédiés à rehausser la qualité de notre éducation scolaire.

Privés de cette indemnité, les Conseillers Pédagogiques ont dès lors été sérieusement handicapés dans l'accomplissement de leurs missions qui, exigent de nombreux déplacements et un équipement conséquent tant en documents didactiques, pédagogiques , qu'en matériels informatiques et fournitures de bureau.

Il serait donc inadmissible qu'une telle infamie soit tolérée ; si les faits sont réellement établis. Le Ministère de l'Education Nationale dans l'optique de débarrasser le système éducatif ivoirien des maux qui le minent devra donner suite à cette affaire.

Par ailleurs l'actualité nationale est marquée par les audits ordonnés par l'État de côte d'Ivoire, visant des Établissements Publics Nationaux (EPN); ne serait-il pas judicieux de les étendre aux services du Ministère de l'Education Nationale incriminés par ces malversations financières?

Assurément, la volonté affichée du Ministre à redorer le blason de l'école Ivoirienne, redonne espoir aux Conseillers Pédagogiques du Préscolaire et Primaire de Côte d'Ivoire; quant à une issue heureuse de cette situation.

Content created and supplied by: JDONA76 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires