Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale /La décision de suppression des frais COGES sera-t-elle effective ?

Sur 10796 COGES au primaire, seuls 3491 étaient subventionnés par l’État. Désormais, les 10796 COGES du primaire et les 574 COGES du secondaire sont subventionnés.

Depuis le mercredi 30 décembre 2020, le décret N°2020-997 du 30 décembre 2020 a mis un terme au pouvoir des COGES de lever des cotisations exceptionnelles. Pour cette rentrée scolaire 2021-2022 qui débute le 13 septembre prochain, les parents d’élèves espèrent l’application de la décision.

Ce décret met désormais à la charge de l’Etat et des collectivités territoriales, sur la base d’une évaluation annuelle, le complément budgétaire nécessaire au financement des activités des COGES, résultant de la suppression des cotisations exceptionnelles.

Ce complément budgétaire doit permettre de couvrir, notamment la prise en charge des frais annexes liés aux activités pédagogiques et à la santé des élèves ainsi que les dépenses d’urgence du secondaire.

Désormais pour la gestion des ressources des COGES, il est ouvert un compte bancaire, comme l’indique l’article 29 du nouveau décret. À en croire cet article, ce compte revêt la signature du président et celle du trésorier général du bureau exécutif. Selon l’article 33, les Collectivités territoriales participent au suivi de l’exécution du budget des COGES. À cela, s’ajoutent, des audits externes à l’initiative de l’État.

Il faut rappeler que la suppression des cotisations exceptionnelles payées par les parents d’élèves, dans le cadre des activités des Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES) avait été annoncée par le Président de la République, Alassane Ouattara, au cours de son discours d’investiture le 14 décembre 2020.

Edmond kouassi ( EDDYDY)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires