Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale : grosse menace sur la reprise des cours !

Deux jours d’accalmie après le retour des congés de Pâques. C’est ce à quoi l’on pourrait assister en Côte d’Ivoire, dans le domaine Education/Formation. A l’origine, une menace de fermeture des classes brandie par fondateurs des écoles privées laïques et confessionnelles. Pour frais de scolarité impayés, ces derniers menacent de tout fermer, à compter du 14 avril.

La ministre Mariatou Koné va-t-elle vivre sa première grève à la tête de l’Education nationale, dans quelques jours ? La vérité sera connue le 14 avril 2021, si jusqu’à cette date rien n’est fait pour soulager les fondateurs des écoles privées laïques et confessionnelles.

Selon la Conférence des Associations de fondateurs d’écoles privées confessionnelles et laïques de Côte d’Ivoire dirigée par le Père Jean-Luc Brema, ‘‘L’Etat doit 31,6 milliards Fcfa impayés de frais d’écolage, pour l’année scolaire 2019-20 ; 4 milliards Fcfa au titre de l’année scolaire 2018-19 ; 1,6 milliard Fcfa pour l’année 2011-12 et 16 milliards Fcfa au titre des divers passifs constitués de 2001 à 2009’’. Soit une dette de plus de 53 milliards Fcfa.

A quelques jours de la reprise des cours prévue le 12 avril, les fondateurs du privé laïc et confessionnel interpellent les autorités ivoiriennes compétentes sur leur réalité. Du fait de leur situation difficile causée par ces arriérés de frais d’écolage, les fondateurs disent être à bout de souffle. Ils réclament donc le paiement intégral des montants qui leurs sont dus, au plus tard le 13 avril. Dans le cas contraire, ils menacent de suspendre les cours, dès le 14 avril.

C’est l’un des premiers dossiers chauds de la ministre Mariatou Koné, qui succède à Kandia Camara, chef de la diplomatie ivoirienne, depuis le 06 avril 2021. Saura-t-elle trouver les arguments nécessaires pour désamorcer la bombe et permettre la reprise des cours dans des conditions idoines ? Les fondateurs du privé l’attendent, les parents d’élèves la regardent, tout comme les élèves et l’ensemble des citoyens Ivoiriens.

Yob

Content created and supplied by: RolandYobouet (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires