Sign in
Download Opera News App

 

 

BAC B de Bictogo : La vérité a enfin éclaté après l’investigation d’un journal

Une enquête exclusive publiée par le journal d'investigation Ivoir'Hebdo, jette enfin la lumière sur l'affaire du BAC de série B obtenu par Adama Bictogo, vice-président de l'Assemblée nationale, et secrétaire exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Le journal d'investigation a d'abord relevé que le BAC B qui s'affiche sur le curriculum vitae d'Adama Bictogo est souvent une "cause de raillerie", de la part de ses pourfendeurs. En effet, depuis quelques années, une polémique née, alors que ce baccalauréat n'existe pas en Côte d'Ivoire.

 Selon Ivoir'Hebdo, il ne s’agirait d'un Baccalauréat de série B obtenu en Côte d'Ivoire "où cette filière n’existe pas". A en croire le journal, "e BAC B qui avait existé en France avant la réforme de 1993, a été remplacé, depuis lors par le BAC ES (économique et social). Le BAC B était relatif à une filière des sciences économiques".

C'est donc ce BAC qu'actuel vice-président de l'Assemblée nationale, depuis les dernières élections législatives du 6 mars 2021 ; a obtenu.

Le journal a d'ailleurs donné la parole au concerné. «J’ai fait mon Bac à Paris. Vous pouvez aller à l’Académie de Créteil, mon Bac y est, vous le trouverez », a souligné le vice-président Adama Bictogo.

 D'après le journal, l’Académie de Créteil, la deuxième plus importante en France, par sa population scolaire (95 000 étudiants, 915 000 élèves) est un groupe scolaire et universitaire situé dans la région académique d’Île-de-France, installé dans trois départements.

 Et au journal de préciser que «c’est avec son BAC B qu’il a pu s’inscrire à l’Université de Créteil Paris XII où il a obtenu son DEUG II en Economie appliquée, avant d’intégrer l’Institut supérieur de commerce et de gestion (ISCG) de Paris où il a décroché un Master en Stratégie et Administration d’entreprise».

Le journal d'investigation s'intéresse à la question des vrais ou faux diplômes d'officiels ivoiriens. Dans son édition de la semaine passée, il avait dévoilé une affaire complexe de vrai ou faux Bachechor de la présidente du Conseil national de la consommation, Yhoax Armelle Manuella Ollo. Celle-ci a présenté son parchemin au journal, mais celui-ci a révélé que son nom n'était pas disponible sur le site de l'ISCG de Paris, où tous les admis aux examens de l'école sont listés. L'affaire fait grand bruit au ministère du Commerce.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

adama bictogo bictogo vitae d'adama bictogo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires