Sign in
Download Opera News App

 

 

Bacheliers mal orientés : L'enseignement supérieur tel un tueur de rêves d'étudiants ? (Opinion)

Si avoir le baccalauréat suscite énormément de la joie pour le bachelier, mais être orienté dans la filière de son rêve dans l'enseignement supérieur, demeure un moment de véritables angoisses et souvent une désillusion pour l'étudiant en devenir. Au regard des nombreuses contestations de filières qui sont quasiment imposées à plusieurs bacheliers, l'on se demande pourquoi la commission chargée de l'orientation des nouveaux bacheliers ne tient pas compte du choix desdits bacheliers ? Pourquoi tuer le rêve professionnel de certains enfants ? Pourquoi créer des filières qui souffrent de débouchés effectifs ?

Plusieurs témoignages de bacheliers mal orientés cette année, renvoient à l'esprit la question des coefficients dans l'enseignement général secondaire : comment un enfant qui obtient un BAC C, se retrouve-t-il par exemple en sociologie ? Ou un bachelier de série A2 se voit en sciences économiques. Quand l'on dit que l'avenir appartient à la jeunesse, ce n'est pas à une jeunesse mal orientée, mais à cette jeunesse qui voit son projet professionnel devenir une réalité. Il y a donc lieu de mettre terme à ce type de génocide intellectuelle dans les universités et grandes écoles et permettre à l'enfant d'aller là où il manifeste le choix, lequel choix devant aussi respecter les critères de la filière sollicitée.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires