Sign in
Download Opera News App

 

 

l'Ecole ivoirienne va mal

Le phénomène de grèves pour des congés anticipés des élèves de nos lycées et collèges de Côte d'ivoire devient de plus en plus inquiètant.

en effet, la chose est connue de tous car chaque année, les élèves des lycées et collèges se livrent au même spectacle à quelques jours de leurs différents congés. Cette année, ce sont les villes d'Aboisso et de Oumé qui ont ouvert le bal. Le lundi 06 décembre la ville d'Aboisso à enregistré de forte violence orchestré par une bande d'élèves du lycée réclamant ce fameux départ en congé. Après un moment de trouble, les gendarmes ont pu maîtriser ces derniers. Ce mardi 07 Décembre, les cours ont repris tandis que dans la ville d'Oumé on note un soulèvement des élèves pour la même raison. Fasse à cette situation quelles mesures doivent être prises ? Le ministère de l'éducation est interpellé car les résultats on ne peut plus médiocre enregistrés chaque fin d'année scolaire découle de ce genre d'attitude. Il semblerait que les élèves de nos jours possèdent plus de droit que leur enseignants car il est impossible à un enseignant d'administrer une correction à un élève perturbateur au risque de recevoir des sanctions administratives.

Faut il continuer d'avaler des couleuvres face à cette mauvaise attitude de nos élèves, futurs cadres de demain où faut il adopter une politique qui consiste à faire sortir des rangs les élèves perturbateurs ?

Content created and supplied by: Scoopeur (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires