Sign in
Download Opera News App

 

 

BTS 2021 : Emoluments impayés de 2019 et 2020, la CNESUP lance un appel au boycott des corrections

Les corrections de l’examen du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) censés démarrer demain mercredi 25 Aout 2021 sur l’ensemble du territoire sont en passe de connaitre de sérieuses perturbations. Et pour cause, la Coordination Nationale des Enseignants du Supérieur Privé (CNESUP), elle dit dénoncer le manquement de ses engagements par le ministère, a choisi de perturber lesdites corrections dans tous les centres de corrections du pays.

Du moins, c’est ce qu’on apprend d’une note parvenue ce jour à Opera par le premier Secrétaire General Adjoint de cette coordination syndicale, Alexis Kouadio. « La tutelle n’a pas tenue parole et c’est malheureux. Depuis maintenant deux ans, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique tourne les enseignants du supérieur privé en bourrique. Il est inconcevable de demander à des enseignants qui n’ont pas été payé pour les prestations de 2019 et 2020 déjà exécutées, de se rendre à la correction du BTS 2021 sans assurance. Et cela nous ne saurons l’admettre.» a tapé du poing le numéro 2 de la CNESUP.

Et Alexis Kouadio d’ajouter. « Nous avons longtemps espéré une bonne foi de la part de la tutelle. Mais, rien n’est fait pour payer nos émoluments. Donc, il n’y aura pas de correction », s’est voulu formel, le premier Secrétaire General Adjoint de la CNESUP.

Pour les membres de ce groupement syndicale d’enseignant du supérieur privé de côte d’ivoire, l’heure ne doit pas être pour la tutelle à un bras de fer mais plutôt à la discussion pour essayer de régler au plus vite la situation. Tout dialogue qui du point de vue de vue du Numéro 2 de Jean Marc Bomisso et ses camarades reste la meilleure alternative pour le ministère si et seulement si le Professeur Adama Diawara veut éviter la perturbation dudit examen.

« Nous voulons donner une chance à la négociation. Parce que notre intention n’est pas de mettre en péril l’avenir de ces milliers d’étudiants qui attendent dans les semaines à venir, leur résultat. C’est pourquoi nous lançons un appel au ministre de l’enseignement supérieur à régler au plus vite la situation en vue d’éviter la perturbation des examens du BTS 2021.De même, c’est nous appelons tous nos camarades enseignants du Supérieur Privé à la retenue de toutes activités liées au déroulement du BTS 2021. » ,a lancé, dans la foulée , à l’endroit de la tutelle et du corps enseignants du supérieur privé de côte d’ivoire, Alexis Kouadio.

Au moment où nous mettions sous presse, nous apprenions que depuis ce mardi matin, dans plusieurs centres de corrections d’Abidjan et de l’intérieur du pays, les enseignants sont déjà, conformément aux instructions du premier Secrétaire Général Adjoint de la CNESUP, Alexis Kouadio ,à l’œuvre du Boycott. Toute décision qui, pourrait –on dire, vient désavouer le mot d’ordre du secrétaire général de la CNESUP Jean Marc Bomisso, dont on apprend de sources syndicale, on aurait retourné sa veste et appelé ses camarades à aller à la correction, quand bien même les émoluments restent encore impayés. C’est d’ores et déjà un bras de fer entre tutelle et syndicats et entre dirigeants de la CNESUP.

Gooré Michel


 

Content created and supplied by: goorémichel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires