Sign in
Download Opera News App

 

 

Congés anticipés : nous faisons une proposition au ministère de l'éducation nationale

Le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation en voyant les dégâts causés par le phénomène des congés anticipés ne reste pas les bras croisés.

Pour cette année scolaire déjà, deux initiatives ont marqué notre attention. Il s'agit de l'institution de la semaine d'actions civiques et la campagne "zéro congé anticipé" qui circule actuellement sur les réseaux sociaux. Pour ce qui est de l'efficacité de ces actions, attendons de voir si les cours seront dispensés jusqu'au 17 décembre comme prévus.

En tant que citoyen ivoirien et au fait du fonctionnement de l'administration scolaire, nous faisons une proposition qui est la suivante :

Il faut inclure dans les règlements intérieurs des établissements les peines relatives à toute action visant à conduire aux congés anticipés. Tout élève qui usera de projectiles (pétard artisanal ou industriel), sifflets ou autre instrument sonore pour alerter ou perturber la quiétude des établissements scolaires doit être considéré comme fauteur de trouble.

En plus il faut inclure dans ce même règlement intérieur des passages du code pénal relatifs aux mineurs, à l'emprisonnement des mineurs afin que les élèves sachent les risques encourus en perturbant ou en s'adonnant à des actes répréhensibles.

Si ces éléments sont inclus "noir sur blanc" dans les règlements intérieurs, dès le début de l'année, les établissements de feront fort de les inculquer aux élèves et de les responsabiliser.

Car selon nous, il ne faut pas attendre la veille des congés pour parler de congés anticipés. Il faut régulièrement en parler et surtout expliquer aux élèves que c'est dans leur intérêt si les cours se déroulent normalement et si le quantum horaire est atteint.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires