Sign in
Download Opera News App

 

 

Enseignants contractuels: Les pécules du mois de mars encore non virés

Mois d'Avril pénible pour les enseignants contractuels pour cause de non virement des pécules. Une routine qui se redessine et laisse à désirer pour les 10300 Enseignants contractuels.


Les pécules du mois de mars semblent encore retardés pour les 10300 enseignants contractuels et les raisons leur semblent totalement ignorées. Ces braves enseignants souffrent le martyre chaque fin du mois avant de toucher leur paie virée par la Banque Populaire.

Ce retard de paiement que très peu de choses justifient commence à prendre une allure déconcertante dans la mesure où ces enseignants contractuels résignés à un mutisme, étouffent la douleur en leur sein.

La paie fixée au plus tard le 10 de chaque mois en est très souvent dérogée pour des raisons toujours inexpliquées laissant ainsi ces enseignants retractés à travers un mur de silence et de douleur.

Par ailleurs, certaines irrégularités administratives entre la DRH du ministère de l'éducation et les services de la Banque Populaire justifient en amont cette lenteur administrative quant aux paiements.

Vivement que le nouveau ministre se penche sur la situation très souvent préoccupante de ces 10300 enseignants contractuels quant à la régularité de leurs soldes.

Analysé par Lincoln de Baltazar

Content created and supplied by: LincolndeBaltazar (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires