Sign in
Download Opera News App

 

 

La population paie le lourd tribu dans le développement des infrastructures en Côte d'Ivoire

Le développement des infrastructures en Côte d'Ivoire cause d'énormes problèmes à la population.

Des personnes installées depuis des années dans un quartier, qui parfois ont des réalisations dans ces quartiers voient leurs biens immobiliers et matériels casser et détruire sans aucun dédommagement. Les plus chanceux reçoivent des montants dérisoires qui n'atteignent pas la caution d'une maison. Ces SS personnes délogées se retrouvent dans les rues sans abri ni lieu d'accueil.

Leurs enfants sont déscolarisés du faite de la destruction de leur lieu d'habitation.

Nous déplorons la manière dont le gouvernement procède. Le déquerpiment créé deux problèmes majors.

1/ la destruction de l'année scolaire des élèves dont les parents sont sommés de quitter les lieux.

La destruction de ces sites devrait se faire pendant les vacances et non en pleine année scolaire afin de permettre aux parents d'élèves de se réinstaller et trouver des établissements d'accueil à leurs enfants.

L'état devrait tenir compte du programme scolaire avant tout déquerpiment de la population.

2/ le chômage

Le deuxième problème causé par le développement des infrastructures est le chômage. La destruction des quartiers précaires viens augmenter le nombre des chômeurs en Côte d'Ivoire.

En effet, la plupart des habitants de ces quartiers exercent les petits métiers au quartier, à savoir: le commerce, les activités artisanes, la menuiserie, les courtures, les coiffures et autres. En un mot toutes ces personnes qui se débrouillaient en ces lieux sont désormais aux chômages.

Du coup, nous constatons une pauvreté grandissante au milieu de la population ivoirienne.

Comme le dit un adage "on ne peut pas faire des omettes sans casser les oeufs".

on ne peut parler de création d'infrastructures sans destruction de biens mais notre souhait est que cela se passe non seulement dans une période propice mais surtout que ce déquerpiment soit suivi de dedommagement des victimes pour leur permettre de s'installer.

Content created and supplied by: Grâcededieu (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires