Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale : Mariatou Koné lance la campagne "Zéro congé anticipé"

Depuis plusieurs décennies, le phénomène des congés scolaires anticipés represente une véritable gangrène pour le système éducatif ivoirien.

Avec les congés de fin d'année qui pointent à l'horizon, la ministre de l'éducation nationale et de l'alphabetisation, le professeur Mariatou Koné et son équipe se mobilise déjà pour faire face à toutes velléités de troubler le bon déroulement des cours dans les établissements scolaires. 

Cette volonté manifeste des élèves ivoiriens de se donner des congés scolaires à la date de leur choix à la veille de congés officiels, impacté négativement les résultats scolaires et examens de fin d'année. 

Pour respecter sa promesse de trouver une solution définitive à ce phénomène, le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation a lancé ce Lundi 29 Novembre une campagne dénommée '' Zéro congé anticipé ''.

Cette initiative qui vise principalement les élèves et parents d'élèves, aura pour supports privilégiés les réseaux sociaux, très fréquentés par ces derniers, à travers des flyers et autres visuels invitant à tourner le dos aux congés scolaires anticipés. 

En plus des sanctions disciplinaires et judiciaires contre les auteurs de troubles déjà pratiquées sur le terrain, le ministère de l’Education nationale vient à travers cette mesure renforcer les mesures de lutte contre ce fléau qui dégradé l'image de l'école ivoirienne au fil des ans. 

Pour rendre cette campagne efficace, le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation devrait, si ce n'est déjà le cas, impérativement compter sur le concours de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire(FESCI), des parents d'élèves et des enseignants. 


Rappelons qu'en 2019, les violences occasionnées par les congés anticipés avaient fait trois(3) morts et de nombreux blessés parmi les élèves.  


GLADION DAVID

Content created and supplied by: Gladion (via Opera News )

mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires