Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : la phrase de la ministre Mariatou Koné qui fâche

Lors du lancement le weekend dernier du concours d'entrée au CAFOP ( Centre d'Animation et de Formation Pédagogique ) au lycée moderne de Trechville, la ministre Mariatou Koné de l'éducation nationale et de l'alphabétisation avait lâché une phrase qui n'a pas été du goût des enseignants. S'adressant aux candidats à qui elle exhortait à ne pas compter sur le '' parrainage '' car tous devraient competir à chance égale, la ministre a prononcé la phrase suivante : << Il n'y a pas de mauvais élèves, il n'y a que de mauvais enseignants. >> Ce bout de phrase qui selon les collaborateurs de la ministre voudrait faire savoir que le niveau bas des élèves n'était rien d'autre que la conséquence du mauvais recrutement des enseignants, n'a pas été compris de cette oreille par les enseignants. Pour eux la ministre venait ainsi de leur jeter la pierre, comme quoi ce sont eux les responsables du piètre niveau des élèves.

Cette phrase qui continue d'enflammer la toile a amené certains à voir dans la déclaration de la ministre Mariatou Koné, une volonté manifeste du membre du gouvernement a faire une fuite en avant. Ce fut par ailleurs une occasion pour certains de faire savoir que l'État a toujours refusé d'assumer sa part de responsabilité dans cette crise que connaît le secteur éducation formation en Côte d'Ivoire.

Cette phrase de la ministre a été considérée par la majorité des enseignants comme une sortie de route alors que son service de communication tente autant que faire ce peu de faire comprendre à l'opinion que les propos de la ministre ont été sortis de son contexte. Vivement que ceci ne puisse pas jeter l'effroi dans les relations futures entre la tutelle et les enseignants, surtout que l'incident de la garde à vue de l'enseignant Kouassi Iri Alban pour un poisson d'avril le mois dernier a quelque peu installé un climat de méfiance entre les enseignants et la tutelle.

Content created and supplied by: Olivierakaffou (via Opera News )

côte d'ivoire mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires