Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon/Lycée Pro : Elle porte main à son prof, les enseignants arrêtent les cours pour deux jours

       Que n’a-t-on pas dit sur l’indiscipline notoire de nos élèves ? Tout et tout et apparemment, le sujet, à défaut d’être pris au sérieux, amusent presque la galerie dans nos chaumières. Les enseignants exagèrent, ils ne font pas leur travail mais alors, ceux qui pensent ainsi, savent-ils ce que ces enseignants vivent au quotidien sur leur lieu de travail ? Absolument rien ou presque pas grand-chose. Ce mercredi 19 mai 2021, le lycée professionnel et commercial de Yopougon a vibré au rythme d’un fait qui, même s’il n’est pas nouveau, est tout de même ahurissant : une étudiante de première année BTS aurait porté main à son professeur de TAB.

      Le gravissime incident qui a opposé l’étudiante et son professeur madame Dao a eu lieu ce mercredi entre 11 heures et 12 heures. Selon les enseignants que votre serviteur a entendus, l’étudiante serait arrivée à la porte de la salle au moment où l’enseignante dispensait son cours. Elle était, selon les dires de nos interlocuteurs, porteuse d’une commission pour une de ses camarades. La magister qui n’a pas apprécié le port cavalier et désinvolte de l’apprenante aurait refusé qu’elle ait accès à la classe ; elle le lui aurait fait savoir. Pour une étudiante disciplinée, quand le maitre parle, le minimum aurait été la soumission, quitte à revenir bien plus tard. Mais que non, la jeune fille, assise sur le ‘’droit’’ tacite de l’indiscipline dont bénéficient les élèves de Côte d’Ivoire, aurait catégoriquement refusé d’obéir ; elle tenait vaille que vaille à faire passer son message. Les esprits se sont vite échauffés et les deux dames se sont saisies au collet.

    L’empoignade était tellement houleuse que les enseignants qui se sont interposés en ont eu quelques écorchures que nous avons eu l’occasion de vérifier. Et donc pour manifester leur mécontentement, les enseignants, de façon unanime, ont arrêté les cours pour deux jours, ce jeudi 20 et le vendredi 21 mai 2021. Depuis 10 heures ce jeudi, les cours ont donc été suspendus et, avons-nous appris, les parents de l’étudiante bagarreuse qui s’en étaient venus au lycée professionnel pour une médiation ont été sommés de repartir avec leur progéniture, histoire que l’administration et les enseignants trouvent un bon angle d’appréciation de la crise. Pour l’heure, ce vendredi 21 mai, l’école restera vide de ses enseignants. Encore une autre ''perle'' de l’école ivoirienne, dommage !

              Frederic GNEZE

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires