Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire/concours de l'ENS: la bivalence, cause de désespoirs?

L'Ecole Normale Supérieure (ENS) a depuis sa création oeuvré pour l'excellence en côte d'Ivoire. C'est d'ailleurs l'école dont les concours sont plus strictes et très sérieux. La réputation de cette institution de formation des acteurs de l'éducation semble avoir régressé. En effet, l'on notifie depuis un moment, l'instauration de la bivalence au niveau des concours organisés par cette institution.

La bivalence,n'est certe pas mauvaise mais la devient lorsqu'elle constitue un obstacle pour certains candidats. Nombre sont les individus qui se plaignent avoir été disqualifié pour des raisons pas convainquantes. La bivalence ANGLAIS/EPS est au centre de ce système discriminatoire. Des candidats qui ont reçu une formation en Anglais et qui veulent enseigner la langue Anglaise sont déclarés inaptes. Pourquoi ? Ces candidats n'ont ils pas les diplômés requis ? La réponse est tout simplement le fait que ces candidats sont pas aptes aux sports car ils affichent un handicap léger. Est il recevable d'éliminer un candidat formé en Anglais à cause du sport ? L'on dira certainement non. Car l'Anglais et le sport sont deux deux disciplines loin de ce ressembler.

Que deviennent ces individus qui ont reçu une bonne formation en Anglais,qui veulent travailler mais qui sont recalés à cause du sport ? Les concours sont les moyens pour tout individu qui désire travailler d'avoir un travail. Mais s'il faut disqualifier des candidats pour des raisons qui n'ont rien avoir avec leur formation, l'on aura passé à côté.


N'oubliez pas de vous abonner, et laisser vos impressions en commentaire.

Lavoixdelouest, toujours vous servir

Content created and supplied by: Lavoixdelouest (via Opera News )

ENS

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires