Sign in
Download Opera News App

 

 

Education Nationale : "la marque" de la ministre Mariatou Koné se dessine

"je mesure l'ampleur des responsabilités qui sont désormais les miennes. Je m'engage à travailler sans relâche avec l'aide de dieu et le soutien de tous pour réussir cette mission."

Tels sont les premiers mots de la nouvelle ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation après sa nomination le 6 avril dernier. Signe annonciateur de son état d'esprit et de sa vision pour sa nouvelle mission.

Pour son premier test et ballon d'essai, elle se fait remarquer positivement en desarmorçant u'ela fermeture des écoles par les fondateurs d'école à travers le déblocage de plus de 30 milliards à la suite d'une rencontre avec la conférence des présidents des associations de fondateurs d'établissements scolaires laïcs et confessionnels de côte d'Ivoire ( cpafesp) tenue le 19 Avril.


Comme pour dire qu'elle est là pour assainir et apporter la sérénité dans le secteur éducation , dans "l'affaire achat d'ordinateurs dans les cafop" elle desavoue publiquement dans un courrier daté du 20 Avril une décision du directeur des écoles, lycées et collèges qu'elle qualifie "nulle et de nul effet" en promettant des sanctions contre les responsables.

Consciente des difficultés de sa nouvelle mission et son urgence, la patronne de l'éducation nationale joint l'action à la parole et commence à marquer son territoire pour imprimer sa marque pour le bien de la corporation.

Ce pur produit du système éducatif ivoirien titulaire d'une licence (1987), une maîtrise (1988), d'un DEA sciences sociales (1990) et d'un doctorat d'anthropologie ( thèse unique) compte sur l'apport de tous pour mettre sur les rails ce département ministériel malade depuis des lustres. C'est pourquoi elle constitue un espoir. Les réformes profondes et courageuses sont attendues pour le réveil de l'école.

Content created and supplied by: Zakylegrand (via Opera News )

mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires