Sign in
Download Opera News App

 

 

Tenue de sport, photos d'identité, livret scolaire...: les chefs d'établissement ont leur mot à dire

Un récent arrêté de Mariatou Koné a consacré la suppression des cotisations exceptionnelles et a fixé le régime des droits liés à la scolarisation des élèves pour cette année scolaire 2021-2022.

A la lecture de l'arrêté, on constate qu'il y a une spécification des dépenses proscrites et celles non proscrites mais aussi celles laissées au choix des parents.

A l'article 6 dudit arrêté, l'alinéa 1 dit ceci : "les parents d'élèves se procurent chez le fournisseur de leur choix, en respectant les spécifications de l'école ou de l'établissement les fournitures suivantes..."

Et la suite de l'article dresse une liste des fournitures en question.

Cet alinéa dit qu'il ne s'agit pas pour les parents d'aller se procurer des éléments cités dans le désordre. Il faut respecter les spécifications de l'établissement. Ainsi donc les directeurs d'école et les chefs d'établissement ont leur mot à dire concernant :

- la tenue de sport au secondaire ;

- le carnet de correspondance au secondaire ;

- le livret scolaire au secondaire ;

- les enveloppes timbrées au secondaire ;

- les fournitures au préscolaire ;

- les photos d'identité au primaire et au secondaire.

Les parents doivent attendre les instructions des chefs d'établissement et directeurs d'école avant d'aller voir leur fournisseur. Il n'est donc pas question pour les parents d'élèves de se presser au risque de devoir faire du double emploi en payant deux fois les mêmes choses s'il advient que les éléments achetés ne correspondent pas à ce que veulent les chefs d'établissement. La concertation dans la mise en œuvre de cet arrêté doit être de mise.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires