Sign in
Download Opera News App

 

 

Divo : les enfants de Bertinkro ne feront plus "cinq kilomètres à pieds"

Les soixante écoliers de Bertinkro, campement situé entre le CNRA (Centre National de Recherche Agronomique) et Pétimpé dans le Sud-est de la sous-préfecture de Divo ne feront plus cinq ou sept kilomètres de trotte soit pour se rendre à l’école à Pétimpé ou au CNRA. Depuis ce mercredi 28 septembre, ils ont leur école. Un beau bâtiment de trois classes construit par l’État de Côte d’Ivoire dans le cadre du programme social du gouvernement au bénéfice du conseil régional du Loh-Djiboua. En remettant officiellement les clés de cette école à la population, le 4e vice-président du conseil régional du Loh-Djiboua, M. N’guessan Denis a retracé que la promesse de construction d’une école dans ce gros campement populeux remonte au temps de la campagne de l’ancien président, Zakpa Komenan Roland. À l’époque, a fait savoir M. N’guessan Denis, « les enfants de ce campement prenaient les cours sous un apatam couvert de palme. » Aussi, a-t-il défendu le projet de construction d’une école pour cette communauté. Ce qui est désormais chose faite. Il a engagé les habitants de Bertinkro et les campements satellites dont les enfants vont désormais fréquenter cette école à construire rapidement trois logements pour maintenir les enseignants en place. Le président du COGES du village a remercié d’abondance le conseil régional et le Président de la République pour ce remarquable service qui met un terme aux peines des enfants qui se rendaient très loin de leurs domiciles pour recevoir l’instruction. Le conseiller pédagogique d’inspection de l’IEP Divo municipalité, M. Yéo Mamadou s’est réjoui véritablement réjoui de l’ouverture de cette école, la 71e de la circonscription qui résout le problème de scolarisation dans cette localité reculée.  

Pour mémoire, entre lundi 26 septembre et mercredi 28 septembre, ce sont deux cantines et une école de trois classes que le vice-président N’guessan Denis a inaugurées. D’abord lundi après-midi au lycée municipal de Hiré, une cantine d’un coût de dix millions de francs dans cet établissement de quelque trois mille élèves. À l’occasion, le 4e vice-président a insisté sur l’utilisation de cette cantine. À savoir, qu’elle ne doit, ni servir de salle d’étude, encore moins de dortoir pour les enfants. Il a précisé que cette cantine permettra aux enfants de « manger au moins une fois par jour pour pouvoir obtenir de meilleurs rendements scolaires. » Seulement, voilà. Il reste pour le COGES de ce lycée d’acheter les ustensiles de cuisine indispensables au fonctionnement de cette cantine.

Mardi 27 septembre 2022. M. N’guessan a livré une cantine construite par le Programme Social du Gouvernement au profit du conseil régional, au Lycée moderne 3 de Divo, un autre établissement de plus de trois mille élèves. Au demeurant, il reste encore six classes et deux bureaux à livrer aux communautés en cette rentrée scolaire, respectivement à Gbogossou et à Konankro Chantier dans la sous-préfecture de Hiré dans les prochains jours. 

Cassin.

Content created and supplied by: AbelCassin (via Opera News )

divo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires