Sign in
Download Opera News App

 

 

Emprunter une personne en lieu et place d'un livre, les bibliothèques humaines fleurissent

Emprunter une personne en lieu et place d'un livre, les bibliothèques humaines fleurissent


Une nouvelle forme de bibliothèque prend de l'ampleur dans les pays européens. Il s'agit des bibliothèques humaines. Dans ces il y a des bibliothèques où vous pouvez "emprunter" une personne au lieu d'un livre pour écouter l'histoire de sa vie pendant 30 minutes. 


En quoi consiste cette œuvre ?

La Bibliothèque Humaine est une plateforme de dialogue entre des lecteurs et des livres Humains autours de la discrimination dans le but de combattre l’exclusion des personnes parfois marginalisées par notre société à cause de leur différence.

Des échanges de trente minutes au cours desquelles, le Lecteur peut poser toutes les questions au livre humain. 

En effet, un Livre Humain est une personne en chair et en os ayant vécu ou qui vit encore une discrimination en rapport à son âge, sexe, origine, orientation sexuelle, choix de vie …etc, et qui a décidé de partager et parler de son expérience.

L' objectif est donc de lutter contre les préjugés. Chaque personne a un titre :"chômeur", "réfugié", "bipolaire", etc. Mais en écoutant leur histoire on réalise à quel point il ne faut pas "juger un livre à sa couverture". Ce projet innovant et brillant est actif dans plus de 50 pays notamment en France, au Danemark.


Il est indéniable qu’aujourd’hui plus que jamais la peur de l’autre empêche notre société de s’épanouir et de jouir pleinement de sa beauté et de sa diversité. C’est pour cela que, la Bibliothèque Humaine a pour ambition d’apporter sa pierre à l’édifice pour bâtir un monde d’échanges, de dialogues, de partages, de rencontres avec l’Autre avec qui nous avons plus de point de communs que de différences. Mais surtout en collaborant avec les structures existantes qui œuvrent déjà dans la lutte contre la discrimination.


Kauney Mustafa

Content created and supplied by: MustyK (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires