Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour des coefficients : des historiens expriment leurs désaccords face à l'idée de Mariatou Koné

À peine annoncée, la question du rétablissement des coefficients par discipline au secondaire a commencé à animer les débats. Certains intellectuels ne partagent pas l’idée du Professeur Mariatou Koné.

C’est à la faveur de la réunion de rentrée tenue à Bouaké ce jeudi 09 septembre que le Ministre Mariatou Koné a annoncé certaines mesures fortes. C’est l’exemple du retour des coefficients. « Le rétablissement des coefficients par discipline en relation avec les horaires d’enseignement permettra de susciter l’intérêt des apprenants pour ces disciplines et surtout dans les matières scientifiques », a-t-elle annoncé.

Enseignants du supérieur, Dr. Arthur Banga (Université de Cocody) et Dr. Jean-Jacques Seri (Université de Daloa) n'entendent pas les choses de cette oreille. « En quoi la société d'aujourd'hui a plus besoin de mathématiques que de civisme ? Quelle entreprise cherche des diplômés en mathématiques ou Sciences Physiques et n'est pas servie ? Qui paye plus d'impôts que A’Salfo ? Qui représente mieux notre pays que Drogba ? Non aux coefficients au collège », a tweeté l’historien Arthur Banga, jeudi soir.

Même son de cloche avec le Dr. Jean-Jacques Seri. « En quoi les Mathématiques sont plus importantes que la discipline historique ou géographique ? », s’interroge cet autre historien. Pour lui, avec les coefficients, « l'élève peut délaisser la discipline historique, la géographie, l'allemand et l'espagnol et se concentrer sur les mathématiques, l'anglais, le français et SVT ». Aussi de prévenir : « À force de vouloir trop en faire, on risque de tout gâcher », a poursuivi l’Universitaire.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires