Sign in
Download Opera News App

 

 

Incursion dans le calvaire des docteurs non recrutés

C'est une triste réalité

Estimés à plus de 3000 docteurs issus des Universités publiques et centres de recherche, cette crème de l'intelligentsia est confrontée à une triste réalité après l'obtention du Graal de l'enseignement supérieur.

En effet, si des décennies en arrière, ce diplôme suprême de l'enseignement supérieur était le garant d'un emploi, force est de constater, avec désolation, que les choses sont bien différentes aujourd'hui. Si, autrefois, les sessions de recrutement à la Fonction d'Assistant dans l'enseignement supérieur se déroulaient selon un rythme semestriel, de nos jours, elles se tiennent chaque deux (2) ans voire trois (3). Et quand elles sont lancées, les postulants (pour la majorité non rémunérés) sont contraints de débourser pas moins de 150 000f CFA par candidature dans chaque structure sollicitée.

Outre les frais de candidature assez élevés (50000f CFA), le candidat doit systématiquement reprendre le certificat de non baigaiement dans chaque structure alors qu'un seul certificat aurait pu être valable pour les différentes candidatures. Par ailleurs, nous soulignons que le coût de ce document varie d'une institution à une autre sans ignorer le coût des différents déplacements et le séjour pour le dépôt des dossiers dans un premier temps. Et, dans un second moment, viennent les auditions avec leurs cortèges de dépenses (transport et séjour), de frustration des postulants par certains membres du jury et le manque d'objectivité de ces auditions à déplorer. Comme en témoigne un candidat reprenant les propos que lui auraient tenus un membre du jury : " Toi, toi aussi tu veux enseigner à l'université ? Tu ne dis rien même. Sors! Au suivant"

Après ce périple, il nous revient que c'est seulement 256 sur ces 3000 docteurs qui seront retenus. 

C'est donc plus 2744 docteurs qui seront encore dans l'attente d'une hypothétique session de recrutement.

Vivement que les autorités compétentes se penchent sur le calvaire des docteurs non recrutés en Côte d'Ivoire pendant que l'on est en train de panser l'école ivoirienne.

NB : photo d'illustration

Digne_fils_dafrique

Content created and supplied by: Digne_fils_d'Afrique (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires