Sign in
Download Opera News App

 

 

Rentrée scolaire 2021-2022: enfin la suppression effective des frais COGES ?

la rentrée scolaire approche à grands repris, la décision du président Alassane Ouattara de supprimer les frais de COGES. La décision du chef de l’État de supprimer les cotisations exceptionnelles, dites frais COGES, a été massivement saluée en Côte d’Ivoire. À quelques semaines de la rentrée scolaire, les parents d’élèves sont impatients de voir s’appliquer cette décision historique. C’était un souhait de nombre d’Ivoiriens et singulièrement des parents d’élèves. Le 14 décembre 2020, la suppression des cotisations exceptionnelles au cours de l’année scolaire, plus connues sous l’appellation frais COGES a été annoncée par le président Alassane Ouattara. Cette décision a par la suite été entérinée en conseil des ministres le 30 décembre 2020. À cette date, le gouvernement adoptait un décret portant modification du décret du 07 juin 2012 portant attribution, organisation et fonctionnement des Comités de Gestion des Établissements scolaires. Ce décret met un terme au pouvoir du COGES de lever des cotisations exceptionnelles.

Ce décret met également à la charge de l’État et des collectivités territoriales, sur la base d’une évaluation annuelle, le complément budgétaire nécessaire au financement des activités des COGES, résultant de la suppression des cotisations exceptionnelles, avait annoncé le porte-parole du gouvernement d’alors. Autrement dit, toute levée de cotisation est désormais illégale et les auteurs s’exposent à des poursuites judiciaires. Sur 10796 COGES au primaire, seuls 3491 étaient subventionnés par l’État. Désormais, les 10796 COGES du primaire et les 574 COGES du secondaire sont subventionnés.

Les cotisations COGES étaient fixées à 3000 FCFA au primaire et 5000 FCFA au secondaire au moins. L’année scolaire étant déjà entamée à cette date, naturellement, la décision ne pouvait entrer en vigueur. Pour cette rentrée scolaire 2021-2022 qui débute le 13 septembre prochain, les parents d’élèves espèrent l’application de la décision.

Content created and supplied by: Sekou (via Opera News )

alassane ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires