Sign in
Download Opera News App

 

 

Education : La suppression effective des cotisations COGES ne semble pas avoir l'effet escompté

La rentrée scolaire c'est dans environ deux semaines. Et il faut souligner que cette rentrée scolaire est tout à fait spéciale. En effet, depuis décembre 2020, le président de de République Alassane Ouattara avait signé un décret qui supprimait définitivement toutes les cotisations dites exceptionnelles initiées par les comités de gestion des établissements scolaires en abrégé COGES. Mais malgré ce contexte plutôt favorable, les parents ne semblent pas se bousculer pour inscrire leurs enfants en ligne. Assurant les travaux informatiques pour un établissement secondaire, nous avons pu zyeuter la plateforme dédiée aux inscriptions en ligne. Et nous avons été stupéfait de constater qu'à deux semaines de la rentrée scolaire, sur un effectif attendu d'environ 600 élèves pour l'année scolaire à venir, seuls 21 élèves sont inscrits en ligne. En gros la suppression effective des cotisations exceptionnelles du COGES ne semble pas avoir l'effet escompté. C'est peut-être trop tôt de le dire ainsi mais en acteur et observateur en même temps, nous avons cru qu'il y aurait un engouement très spécial autour de cette rentrée qui depuis plusieurs années sortira de l'ordinaire en termes de dépenses greffées au processus d'inscription physique des élèves. Les prochains jours nous permettront d'avoir une plus grande visibilité de cette situation où les parents semblent piétiner.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires