Sign in
Download Opera News App

 

 

La scolarisation de la jeune fille en Côte d'Ivoire

En côte d'Ivoire,la question de la scolarisation de la jeune fille reste un combat et un défi pour le ministère de l'éducation nationale,de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.

À Abidjan,la politique de scolarisation obligatoire (PSO) menée depuis 2015 à facilité l'inclusion et l'élargissement de l'accès à une frange importante de la population,la jeune fille en particulier à relevé dans le temps l'exercice ministre Kandia Camara.


La côte d'Ivoire a fait de l'éducation l'une de ses priorités dès son accession à l'indépendance pour former les agents de son administration,mais le vote en 2015 de la loi portant obligation de la scolarisation de tous les enfants de 6 à 16 ans leur permet désormais de "jouir" de leur droit à l'éducation,à t-elle déclaré ,à l'ouverture d'un symposium de l'UNESCO en présence de la directrice générale adjoint,l'italienne GIANNINI STEFANIA .

Cette politique constitue un axe majeur de la politique du gouvernement. Et les résultats obtenus constituent une de nos plus grandes satisfactions. Les statistiques indiquent un taux brut de scolarisation de la jeune fille de 99,93% en 2017-2018 ,contre 89,60% en 2013-2014. Un autre aspect important est le maintien de la jeune fille dans le système scolaire jusqu'en classe de 3ème. Le taux d'achèvement au 1er cycle du secondaire est passé de 34,6% en 2013-2014 à 54,6% en 2017-2018.

Ainsi,sept (7) lycées de jeunes filles avec internats ont été mis en constrution à Daloa,San-Pedro,Bondoukou,Odienné,Dimbokro et dans la commune d'Abobo à Abidjan.

Cette politique a pour but d'améliorer le niveau d'instruction de la jeune fille. C'est aussi le défi que l'actuel ministre de l'éducation nationale Mariatou Kone veut relevé.


Je vous invite à vous abonner à ma page

Ogny Ange Armel Ghislain

Content created and supplied by: Ognyangearmelghislain (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires