Sign in
Download Opera News App

 

 

Cartes d'identité scolaires : il y a de bonnes raisons de décentraliser la production dans les DREN

L'identification des élèves en Côte d'Ivoire est du ressort de la DSPS. C'est cette direction qui fournit la carte d'identité scolaire aux élèves du public comme du privé. C'est un document important pour les élèves et pour l'administration scolaire aussi car les informations qui y figurent sont utiles pour identifier les élèves.

Cependant dans les faits, il y a des difficultés. Ces difficultés sont de plusieurs ordres.

Il y a d'abord la lenteur dans la production.

En effet, les cartes d'identité scolaire ne parviennent aux élèves que longtemps après l'opération d'inscription. Durant tout le temps qui précède la distribution, comment les élèves sont-ils identifiés ?

Il y a ensuite le nombre de cartes produites. Le problème se pose à partir du moment où les établissements ne reçoivent pas la totalité des cartes pour les élèves. Il ne se passe pas une année où certains élèves ne finissent l'année sans carte d'identité scolaire. Certains élèves que nous avons interrogés dans le cadre de cet article nous ont avoué n'avoir jamais reçu de carte d'identité depuis la classe de sixième ! C'est ahurissant. Avant d'aller composer pour l'examen du BEPC, certains candidats n'avaient toujours pas reçu leur document d'identité. L'administration scolaire a dû trouver des solutions palliatives pour "sauver" ces élèves.

Un autre problème subsiste. C'est le cas des probables erreurs sur les informations figurant sur la carte d'identité scolaire. Il y a souvent des erreurs de photos, de nom et de prenons, de sexe, de numéros de téléphone des parents, bref, toutes sortes de couacs qui se glissent. Pour corriger ces erreurs, c'est encore une longue procédure qui n'aboutit même pas souvent. Car si la production de l'original est difficile et longue, il en est de même pour un hypothétique duplicata.

Vu ces difficultés, nous faisons une proposition, celle de décentraliser la production de ce document d'identité dans les DREN. Cela aura pour avantage la proximité avec les élèves et l'administration scolaire. Cette proximité permettra de faire des réclamations en temps réel. Et comme les usagers (elèves et administrateurs) pourront côtoyer la DREN, les éventuelles réclamations concernant le nombre, les erreurs et tout autre demande se feront aisément.

Cela est certainement faisable puisque dans les universités, les cartes d'étudiant sont produites sur place dans chaque structure. Le ministère pourrait faire la même expérience avec les DREN.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires