Sign in
Download Opera News App

 

 

Petit à petit ces matières négligées à l'école primaire tendent à disparaitre

Dim1807212015



On n'aura pas fini de si tôt d'épiloguer sur le niveau de notre système scolaire jugé bas par bon nombre de nos concitoyens. Les raisons de cette dérive ainsi que les solutions sont recherchées par tous et dans tous les sens. L'école élémentaire, socle de l'apprentissage n'échappe pas à cette donne et l'un des aspects qui justifie dans ce cycle la faiblesse de niveau à long terme, est la négligence de certaines matières qui sont peu ou pas du tout enseignées par beaucoup de maîtres.

Notre analyse est confirmée par KK Inspecteur de l'enseignement primaire (IEPP) à l'intérieur du pays, pour qui les Activités d'Éveil et de Créativité (AEC) qui comprennent les arts plastiques, l'artisanat, le chant, la danse la poésie et autres font l'objet de discrimination par de nombreux enseignants. "Lors de certaines visites dans des écoles, j'ai demandé que les élèves chantent des chansons ou récitent des poèmes qui figurent sur le tableau récapitulatif, et qui sont supposés avoir été enseignés, mais ils n'y arrivent pas, preuve qu'ils ne les ont jamais appris". Le constat est le même pour l'Éducation Physique et Sportive (EPS). Mlle B.G est en première année dans l'un des Cafop du pays. Elle conte son expérience : "nous étions en stage dans une école d'application cette année et je tenais le CP2. À l'heure du sport quand j'ai demandé aux élèves de sortir pour l'aire de jeu, ils étaient si heureux parce qu'ils n'étaient pas habitués à faire le sport conformément au programme. Et plusieurs de mes collègues ont vécu la même expérience". À ces matières, il faut ajouter la séance d'écriture qui n'est pas enseignée selon les règles aux dires de D.A instituteur à San pedro. "Pas étonnant que beaucoup d'élèves écrivent si mal aujourd'hui" a-t-il déduit. Et ce n'est pas tout, toujours selon D.A d'autres disciplines comme l'expression orale et écrite sont aussi peu enseignées, raison pour laquelle les élèves ont du mal à imaginer une suite de texte par exemple.

Les expériences en la matière sont multiples. Les AEC selon notre IEPP forgent la mémoire des apprenants, façonnent leur diction et élocution, développent leur imagination et sens de la créativité et leur donnent le goût de la lecture tout en développant leurs talents artistiques. "Les adultes que nous sommes aujourd'hui pouvons tous témoigner des bienfaits des poèmes comme À ma mère de Camara Laye ou de la chanson le jeune marin par exemple" Quant au sport à l'école primaire, loin d'être une banale activité physique, il développe selon K.K la préhension du stylo et autres instruments de travail, aiguise l'esprit d'équipe et de solidarité des élèves, favorise leur latéralisation (savoir se localiser par rapport à sa gauche, droite...),développe certaines aptitudes physiques, enrichit leur vocabulaire (hé oui) leur inculque le sens de l'ordre et de la discipline et plus encore. À l'analyse, beaucoup d'enseignants sont uniquement focalisés sur des matières qu'ils considèrent comme de base à savoir, mathématique, vocabulaire, orthographe, dictée, histoire, géographie et les sciences. Le manque de temps est l'argument le plus avancé pour justifier la négligence des autres matières considérées comme mineures. Si rien n'est fait, à cette allure, il est bien évident que le rehaussement du niveau de notre école n'est pas pour demain.

SRANKPAWA BOUAKE Dim1807212015

Photo: Internet

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires