Sign in
Download Opera News App

 

 

Education: des millions d'ivoiriens en erreur à cause des manuels scolaires

L'école est le lieu d'apprentissage, le lieu où l'on vient pour avoir une connaissance et recevoir la correction quant à la mauvaise conception de certaines idées.

En Côte d'Ivoire, l'école a induit des millions de personnes en erreur depuis plusieurs années. Cette erreur est tellement ancrée dans nos mœurs qu'elle est devenue désormais une vérité.

Nous toucherons du doigt uniquement qu'une seule parmi tant d'autres. L'erreur dont nous parlerons vient de nos manuels scolaires. En effet, dans les années 80 le livre de lecture du cours préparatoire première année ( CP1 ) comportait une grosse erreur qui n'a pas été corrigée. Dans le livre du CP1, tous les instituteurs et les élèves lisaient le mot " bic " qui accompagnait l'image d'un stylo à bille. Après la lettre "a", les apprenants que nous étions découvrîmes la lettre "b" et nous avons tous à la suite du maître répété le mot " bic ".

Pourtant " bic " était la marque du stylo. Était-ce pour faire la publicité de la marque du stylo ? Cette fantaisie a finalement eu raison des ivoiriens puisque depuis lors tous les ivoiriens disent malheureusement " bic " pour désigner un stylo. Tous sans exception, de l'agrégé universitaire jusqu'au planteur tout le monde dit "donne moi ton bic". Le mot est maintenant employé abusivement, forçant ainsi son entrée dans la langue française. Il est désormais une sorte de métonymie.

Pour ceux qui sont des puristes de la langue française, ils se retrouvent finalement marginalisés lorsqu'ils essaient de faire comprendre qu'on ne dit pas "bic" mais plutôt "stylo".

Comment en est-on arrivé là ? Comment l'école qui est sensée redresser nous a conduit tous dans l'erreur ? Pourquoi n'avons nous pas tenté de corriger la faute au point où elle est finalement ancrée profondément dans nos mœurs ?

Cette faute peut-elle être corrigée aujourd'hui ou bien le mal est si profond qu'on ne peut plus rien faire ?

KISSAMANO.

Content created and supplied by: Kissamano (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires