Sign in
Download Opera News App

 

 

Lutte contre l’orpaillage clandestin : 30 jeunes formés aux métiers miniers artisanaux à Divo

Kadi Gnapi a posé un grand pas dans la lutte contre l'orpaillage clandestin


La lutte contre l’orpaillage clandestin devient manifeste dans la région du Loh-Djiboua. A Divo, le gouvernement a créé un centre de formation installé dans la sous-préfecture de Nébo, pour former 30 jeunes aux métiers miniers artisanaux. Après les six mois de formation assurée par la direction régionale des mines de Divo, les nouveaux artisans miniers sont rompus aux métiers. Mais très tôt, le problème de leur débouché se pose. Certains ont pu trouver du travail auprès des compagnies minières. Bon nombre, sans débouché et livrés à eux-mêmes, se sont dirigés vers d’autres secteurs d’activité aux antipodes de leur formation tandis que les autres retournent aux travaux champêtres.


Heureusement, M. Kadi Gnapi, un fils de la région, a eu la lumineuse idée de les regrouper en coopérative. Celle-ci est dénommée DEGALE-GOLD. « Après la création de la coopérative, nous avons approché la direction régionale des mines afin qu’un site artisanal leur soit attribué », explique le bienfaiteur. Il s’est ensuite posé le problème du financement pour le démarrage des activités. Là encore, M. Kadi est intervenu. S’étant rendu à Abidjan, il rencontre un opérateur économique à qui il propose un partenariat avec la coopérative des jeunes artisans.


Selon la convention, le partenaire s’engage à organiser et à financer le travail de la coopérative. Non seulement les artisans seront énumérés en bonne et due forme pour leur travail, mais à la fin de chaque exercice, le financier aura 60% des revenus alors que la coopérative gardera les 40% restants. Une véritable bouffée d’oxygène pour ces jeunes qui sortent immédiatement de l’oisiveté. Et de la plus belle des manières !

Les jeunes artisans miniers n'ont plus qu'un seul souhait, voir le général Dja Blé, président du Conseil régional, s'intéresser de plus près à leurs activités. Selon eux, beaucoup de choses restent encore à faire, notamment les nombreuses affaires du foncier rural auxquelles ils s'attendent. Un accompagnement du Président du Conseil régional est plus qu'attendu.

Le secteur minier est en plein essor en Côte d’Ivoire grâce au nouveau code minier. Selon les prévisions, la production d’or devrait se situer à 52 tonnes en 2022 et à 60 tonnes en 2023. Le chiffre d’affaires déclaré par l’ensemble des sociétés minières était de 988,793 milliards FCFA en 2020. M. Kadi Gnapi est donc vu par les artisans miniers comme un sauveur. Son action reste majeure dans la lutte contre l’orpaillage clandestin dont plus personne n’ignore les méfaits.


Paul D. Tayoro

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires