Sign in
Download Opera News App

 

 

ENS en France et ENS en Côte d'Ivoire: quelques similitudes et beaucoup de différences

L'Ecole Normale Supérieure d'Abidjan, ENS existe depuis 1964. L'article 3 du décret n° 64-40 du 9 janvier 1964, précise les prérogatives de cette institution d'enseignement supérieur et spécialisée en recherche en éducation. Elle est chargée de :

- la formation et du perfectionnement pédagogique des enseignants de l'enseignement secondaire général ;

- la formation du personnel d'encadrement pédagogique de l'enseignement secondaire général et de l'enseignement primaire ;

- la formation du personnel d'encadrement administratif et de la vie scolaire.

Comme nous le voyons avec ce texte juridique, les étudiants sortis de l'ENS sont tous dirigés vers l'enseignement primaire et secondaire, sauf dérogation spéciale.

En France, il y a aussi des Écoles Normales supérieures mais celles-ci semblent tout à fait différentes de la nôtre malgré le fait que ces écoles forment des enseignants.

En effet selon le site internet letudiant.fr, en mathématiques, environ 90 % des élèves de l'ENS prennent le chemin de la thèse. À l'inverse, en droit, ils sont plutôt 40 à 50 %, car certains privilégient les concours de l'ENA ou de l'École de la magistrature, ou encore partent travailler directement dans le privé, dans des cabinets d'avocats ou des ONG, par exemple. Toujours selon le site, dix ans après leur sortie de l'école, 66 % des étudiants travaillent dans l'enseignement supérieur et la recherche. Aussi, les diplômés des ENS sont particulièrement recherchés pour des postes liés à l'innovation, à l'audit et au conseil.

Toutes ces possibilités offertes aux étudiants des ENS en France marquent la différence avec l'ENS en Côte d'Ivoire où les débouchés sont quasiment l'enseignement et les emplois connexes.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

côte d'ivoire france

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires