Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale : une grosse injustice est faite à certains éducateurs dans les collèges

Les éducateurs, cette catégorie de travailleurs administratifs des lycées et collèges sont bien connus. Toujours les premiers à arriver au collège et souvent les derniers à quitter les lieux. Pour cela l'État "paternel" leur accorde une prime mensuelle. Mais cette prime est accordée selon la taille et l'effectif de l'établissement et non d'autres critères. Et c'est là que naît l'injustice. Le barème de paiement des primes selon les effectifs se présente comme suit :

- effectif de 0 - 500 élèves = 5000/mois soit 60000 l'an.

- effectif de 501-1000 élèves = 10000/mois soit 120000 l'an

- effectif de1001-1500 élèves = 15000/mois soit 180000 l'an.

- effectif de plus de 1500 élèves = 20000/mois soit 240000 l'an.

Cette prime est payée annuellement. Allons en profondeur et avec des chiffres et vous comprendrez. Dans un lycée de la DRENA de Daloa, il y a 3900 environ élèves pour 13 éductaurs. Puisque l'effectif est de plus de 1500 élèves, tous les éducateurs percevront annuellement 240000 de prime. En faisant une simple division de 3900 par 13, le ratio est de 300 élèves pour un éducateur. Et pourtant dans un autre établissement de la même DRENA de Daloa, il y a un seul éducateur pour les 729 élèves. Et comme dans le barème il a entre 501 - 1000 élèves, il reçoit 120000.

Cela semble injuste que le critère de l'effectif soit choisi. Car à bien voir, celui qui a 729 élèves gagne moins que celui qui en a 300. Et c'est là qu'on parle d'une grosse injustice. La tutelle doit harmoniser cette prime et la fixer égale pour tous les travailleurs de la corporation des éducateurs.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires