Sign in
Download Opera News App

 

 

Bouna : Des enseignants vacataires sans salaires depuis 5 mois, un élu de la région décide enfin d'agir

Photos/ La Ministre de l'éducation nationale aura à faire face à beaucoup de problèmes qui minent notre école. Celui des enseignants vacataires en fait partie

La famille éducative, notamment celle du privée vit de plus en plus de situations difficiles dans la région du Bounkani, c'est dans la partie Nord-Est de la Côte d'Ivoire. La situation est surtout moins reluisante pour les enseignants vacataires qui s'emploient malgré tout à apporter le savoir aux jeunes apprenants de la région. 

Selon notre source, ces derniers seraient sans salaires depuis cinq mois en raison du blocage des comptes des Comités de gestion( Coges), blocage décidé par une décision prise au plus sommet de l'État à la suite de nombreuses plaintes posées par les parents d'élèves. Depuis janvier 2021, cette décision est rentrée en vigueur. Pourtant, nombreux sont des enseignants vacataires qui étaient pris en compte par le Coges. 

En effet, afin de sauver la situation de l'école dans sa région, le président du Conseil Régional du Bounkani en même temps député de Bouna, l'honorable Hien Philippe a, selon nos informations, initié une rencontre hier lundi 19 Avril avec ces enseignants vacataires à Bouna :

"Le Président de région ,se souciant de l'éducation et de la formation des filles et fils du BOUNKANI ,a rencontré cet après midi l'ensemble des vacataires des collèges et lycées de la région en vue d'apporter une solution au problème de rémunération dont fait face l'administration éducative régionale. Il faut noter que suite au blocage des comptes COGES , décision prise par S.E ALASSANE OUATTARA pour atténuer les charges des parents d'élèves,ces enseignants vacataires travaillent sans salaire depuis 05 mois. Merci à vous Monsieur le Président pour l'initiative et pour l'intérêt que vous portez à l'éducation des enfants et jeunes du BOUNKANI" mentionne une publication sur une des plateformes d'information de la région. Une information confirmée par notre source sur place. 

Cette rencontre, à en croire ces enseignants pour la plupart de jeunes volontaires engagés dans le domaine éducation-formation, est une bouffée d'oxygène. Car, depuis près de cinq mois, la situation était devenue intenable pour eux. 

Belle initiative donc du président Philippe saluée par la famille éducative de la région dont les pleurs ont été entendus.

J.T

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

bouna bounkani

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires