Sign in
Download Opera News App

 

 

Colère des fondateurs d’écoles privées: Mariatou Koné désamorce une bombe

Nommée le 06 Avril 2021 à la tête du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Mariatou Koné était confronté à un mot d’ordre de grève et de fermeture des établissements privés laïcs et confessionnels ce 14 avril 2021, lancée par la Conférence des Présidents des Associations des Fondateurs d’Etablissements Scolaires Privés laïcs et confessionnels de Côte d’Ivoire, (CPAFESP).

Selon un responsable de syndicat du domaine, ce mot d’ordre était relatif à des arriérés de subvention d’un montant de 12 milliards de FCFA que l’Etat doit aux fondateurs.

Pour amener l’Etat à réagir dans les meilleurs délais afin d’éviter des perturbations, le Conseil National des Parents d’élèves de l’Enseignement privé Laïc de Côte d’Ivoire (CNAPEL), a récemment animé une conférence de presse par son président National, Séka Yapi Emmanuel.

« Nous, parents d’élèves de ce secteur de l’éducation-formation qui regorge plus de 50% de l'effectif des élèves du cycle secondaire, ne saurions accepter qu'une telle rupture se présente à moins d'un mois et demi des examens à grand tirage(…)



Au regard des difficultés et maux dont souffre notre école et sachant que cette décision de suspension des cours pourrait être récupérée par certains élèves véreux, ennemis de la stabilité de l’école, nous disons à nos partenaires, les fondateurs qu'ils sont dans leur droit et nous en sommes conscients, mais vu que depuis un certain temps, chaque fois qu'un tel flanc est prêté, l'ennemi en profite pour endeuiller l’école. Nous leur prions de bien vouloir accepter aussi notre souffrance et donc de sursoir à cette décision », avait plaidé le CNAPEL.

Le cri du cœur des parents d’élève a été entendu.

Car selon notre source, l’Etat a désamorcé cette bombe de justesse en trouvant un compromis avec les fondateurs, qui passeront incessamment à la caisse.

A quelques semaines du début des examens à grand tirage, la ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Mariatou Koné et ses collaborateurs sauvent ainsi l’école, des perturbations et du désordre. Pourvu que ça dure.

Nathanaël Yao

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires