Sign in
Download Opera News App

 

 

Education et politique : pourquoi la date du 27 juillet sera marquante pour notre pays

L’historien accorde de l’importance à certaines dates, en raison même de la dimension des événements qui ont eu cours à ces dates données. Pour l’école comme pour la politique ivoirienne, la date du 27 juillet ne sera pas sans importance.

Après les compositions qui se sont déroulées du lundi 5 au vendredi 9 juillet 2021, les candidats au baccalauréat session 2021 sont depuis un moment, dans l'attente des résultats. Ceux-ci sont attendus pour la date du mardi 27 juillet. Dans un contexte d’engagement de l’autorité en charge de l’école contre la tricherie, ces résultats sont fortement attendus. Ils le sont encore d'autant plus que les taux des examens à grand tirage précédents – CEPE et BEPC – ont connu de fortes régressions. La date du 27 juillet apparaît alors comme celle d’une délivrance pour nombre de candidats.

Au niveau politique, c’est certainement à un autre soulagement que les Ivoiriens assisteront ce mardi-là. La date est symbolique en ce sens que les deux grands protagonistes de ces dix dernières années se rencontreront pour la première fois depuis la crise post-électorale. C'est le porte-parole du gouvernement qui a fait l'annonce ce mercredi.

 L'espoir en cette rencontre sur la marche vers la réconciliation est manifeste. En effet, pour certains observateurs, l’absence d’autorités issues du gouvernement à l’accueil du 17 juin de Laurent Gbagbo n’était pas un signe rassurant. À l’inverse, des proches du régime en place avaient jugé les premières prises de parole de l'ancien Président Laurent Gbagbo assez guerrières.

L'espoir se mesure aussi à la dimension de certaines craintes qu'avait suscité la rencontre le samedi 10 juillet dernier entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. Parlant de cette rencontre, la sociologue Ténin Diabaté émettait des réserves sur la Nouvelle Chaîne Ivoirienne le dimanche 18 juillet dernier. « Si on doit se mettre ensemble en société pour combattre un autre membre de cette société, je dis qu’il faut faire attention ».

 Vu dans ce sens, la rencontre du 27 juillet prochain entre le Président Alassane Ouattara et son prédécesseur Laurent Gbagbo pourrait contribuer à dissiper certaines inquiétudes. Il n y a plus qu’à espérer que de ces rencontres en duo soient jetées les bases d'une rencontre entre Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara pour essayer d’évacuer le contentieux ivoirien.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires