Sign in
Download Opera News App

 

 

Décrispation de l’atmosphère de travail à l' ENS: Le DG, Ouattara Lassiné, lève les sanctions

Ils étaient sous le coup d’une mesure conservatoire qui les censuraient de toute représentation de l’Ecole Normale Supérieure d’Abidjan (ENS) à l’extérieur durant deux années.


Durant cette période, ces enseignants de l’ENS au nombre de 16 dont trois responsables Pédagogiques (soutenance de Master) et treize enseignants présidents de jurys (inspection Pédagogique), ne pouvaient ni encadrer des mémoires, ni présider un jury, ni en être membre à l’ENS, sur le territoire national et même dans l’espace CAMES. En effet, cette mesure conservatoire avait été signée le 30 septembre 2019 suite à des manquements constatés par l’équipe dirigeante d’alors avec à sa tête, le Prof Sidiblattant


Après avoir dispensés tous les cours, réalisées toutes les évaluations, s’être acquittés de toutes les missions d’encadrement et d’inspection pédagogique au titre de l’année académique 2018-2019, dans un élan de grève de l’intersyndical de l’ENS, 16 enseignants vont garder par dévers eux les notes des étudiants de la 54 eme promotion qui attendaient de sortir pour aller servir le pays.

Malgré les multiples tentatives et autres médiations de conciliation, les positions resteront tranchées. L’équipe dirigeante d’alors à l’issue d’une réunion de comité de direction a pris cette sanction pour punir ces enseignants qui n’ont pas voulu rendre les notes des apprenants de la 2ème année de l’ENS et corriger les copies de ceux de la première année. Cette mesure conservatoire qui prendra effet dès sa signature le 30 septembre 2019 va considérablement crisper les relations entres la majorité des enseignants et la direction d’alors de l’institution prestigieuse qu’est l’ENS.

En un mot l’atmosphère de travail à l’ENS se détériore considérablement. Nommé le 20 janvier 2021 à la tête de l’ENS, Prof Ouattara Lassiné qui hérite de ce conflit qui existait entre l’administration et une frange importante du corps enseignant, va très vite prend ce dossier à bras le corps. En effet, prenant connaissance au fur et à mesure  des différents dossiers, et après avoir rencontré les différents acteurs, le nouveau Directeur Général fait le pari de travailler dans un climat apaisé. « J’ai réuni le comité de direction pour analyser la situation et prendre une décision. Je puis vous dire que la mesure conservatoire qui frappait 16 de nos collègues est abrogée à compter de ce jour » a-t-il annoncé sous une slave d’applaudissements à la salle de conférence Henriette Dagri Diabaté de l’ENS, le 22 février dernier lors d’une réunion du comité de direction avec les enseignants.

« Cette décision du nouveau DG est une véritable bouffée d’oxygène, en effet la situation devenait intenable » indiquait tout heureux, le porte parole des chefs de départements Dr. Camara Léon, par ailleurs chef du département des langues. Tous les enseignants presqu’en chœur saluent cette décision du DG, Prof Ouattara Lassiné, qui instaure à nouveau un climat de confiance et une atmosphère apaisée de travail au sein de l’institution ENS.

Edmond kouassi ( Eddydy)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires