Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale : il faut aussi attribuer un coefficient à la note de conduite et d'EDHC

La ministre Mariatou Koné est revenue aux fondamentaux. Elle a fait renaître les coefficients au premier cycle de l'enseignement secondaire depuis cette rentrée scolaire 2021-2022.

Cette décision fortement motivée est diversement interprétée. Certains l'applaudissent, d'autres la dénigrent. Mais ce qu'il faut retenir c'est que l'école est sous les ordres du pouvoir qui décide du contenu.

Selon notre analyse de la situation et aussi selon un argument de l'universitaire Dr Arthur Banga qui sur un plateau de télévision disait que la Côte d'Ivoire a plus besoin de civisme que de mathématiciens ou de scientifiques, nous croyons qu'il faut aussi attribuer un coefficient à la note de conduite et d'EDHC. Un coefficient 2 par exemple. C'est une idée qui peut paraître saugrenue mais la société ivoirienne a besoin de gens qui sont imprégnés de civisme, du sens de l'intérêt général, du respect de la chose publique.

L'EDHEC est la discipline qui travaille sur cet aspect au niveau des élèves. La conduite aussi. Aujourd'hui quand on voit les graffitis sur les bus, le phénomène du "boro d'enjaillement", les enfants en conflit avec la loi, la tricherie aux examens, la violence sur les enseignants et sur les autres élèves, nous estimons qu'il faut donner des coefficients à l'EDHEC et à la conduite.

Cela permettra aux élèves de faire des efforts pour améliorer leur comportement et si les élèves sont instruits au civisme plutôt, c'est sûr que la société en aval des années plus tard sera pacifiée et respectueuse de la vie en communauté.

Mais si nous nous focalisons sur la science et que nous négligeons la conscience, nous ruinerons l'âme de la société. Et nous donnerons raison au penseur Rabelais qui disait" science sans conscience n'est que ruine de l'âme".

Au primaire aussi, vu l'affection des plages horaires, une part belle est faite au français et aux mathématiques en négligeant l'univers social. N'est ce pas là aussi une erreur ?

Nous ne voulons pas donner l'impression de ramer à contre-courant des décisions de notre brillante ministre, mais nous ne faisons que des observations en faisant des propositions motivées.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires