Sign in
Download Opera News App

 

 

"Opération mains propres" : un DG en prison, d’autres se baladent en toute liberté !

Les Directeurs généraux et autres dirigeants de société d’État ou à participation financière publique exclusive sont sur la sellette, depuis le déclenchement de « l’Opération Mains propres ». Cependant, ceux-ci connaissent des fortunes diverses, donnant une impression de deux poids, deux mesures. L'ex- DG de l'Agef, Coulibaly Lamine est en prison à la Maca (Photos Web)

Pourquoi Coulibaly Lamine, ex-Directeur général de l’Agence de gestion foncière (Agef) croupit à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), depuis le 14 juin 2021, pour des faits d’escroquerie portant sur la somme d’un milliard de francs Cfa, enrichissement illicite et blanchiment de capitaux ?

Et pourquoi Ouattara Youssouf, DG de l’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (Agedi) se balade lui, en toute liberté ? Le DG de l’Agedi avait pourtant été condamné, le 10 février 2021 par la Cour des Comptes à rembourser 3 milliards de francs Cfa à l’État de Côte d’Ivoire, « pour dépenses non-justifiées ». Doux euphémisme !  La pyramide de la perception de la corruption des populations par services publics

Pourquoi les DG comme Ouattara Youssouf (Agedi), Yapi Ange Désiré, de la Nouvelle pharmacie de la santé publique (Npsp), Bilé Diéméléou, de l’Autorité de régulation des télécommunication/Tic de Côte d’Ivoire (Artci) et plus récemment, le Secrétaire général du Fonds de développement de la formation professionnelle, Ange Léonid Barry-Battesti, tous lourdement épinglés par des enquêtes et audits n’ont fait objet que de la mesure conservatoire de suspension de fonction ?

Enfin, Il y a le cas de certains DG de sociétés publiques ou à capitaux publics qui, bien qu’épinglés par des audits ont juste été déplacés pour des postes encore « juteux » ? C’est notoirement le cas de l’Ex-DG de Fraternité Matin, Venance Konan, épinglé à deux reprises par des audits et qui vient d’être nommé Président du conseil d’administration de la Société nationale des télécommunications (Snt).Les pilleurs de l'argent public devront tous goûter aux délices de la Maca

Dans le dernier classement de l’Ong Transparency International, la Côte d’Ivoire occupe la 104e position sur 180 dans le monde et 17e au niveau africain (rapport de 2020 en matière de lutte contre la corruption publié en juillet 2021).

Cette Ong international note qu’en Côte d’Ivoire, la corruption est un fléau qui touche tous les services: passation des marchés publics, opération de dédouanement, concours de recrutements de la fonction publiques, etc. Ce constat de Transparency International est aussi la perception de la corruption du citoyen ivoirien lambda.

« L’opération mains propres » qui est actuellement menées tambour battant par le gouvernement, est approuvée par l’ensemble des Ivoiriens, même si pour l’heure, beaucoup restent sur leur faim du fait que cette opération d’assainissement de la gestion de l’argent du contribuable donne l’impression de deux poids, deux mesures. Pour sûr, si les autorités publiques ne vont pas plus loin que ce qui est donné de voir, cette lutte contre la corruption ne serait qu'un coup d'épée dans l'eau !

Théodore Sinzé

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires