Opera News

Opera News App

L'école ivoirienne dans la tourmente : il faut revoir les paradigmes pour sortir du gouffre

dognimalass
By dognimalass | self meida writer
Published 8 days ago - 638 views

Hier la chaîne NCI a convié certains acteurs du secteurs de l'education-formation pour un débat sur l'école ivoirienne. Ce fut le second plateau du genre. Un premier débat avait déjà été initié le dimanche qui avait précédé celui d'hier. Trois choses m'ont estomaqué dans ce débat.

1-Le déni de responsabilité.

2-La non évaluation de la PPO et de la FPC et le cas de la suppression systématique de la dictée

3-L'absence de solution appropriée pour relancer notre système éducatif.


1-Le déni de responsabilité.

A écouter les intervenants sur le plateau, le mauvais au rang qu'occupe aujourd'hui le système éducatif ivoirien est tombé du ciel. L'ivoirien continue à faire de l'autre les causes de son malheur. Ce dénie de responsabilité nous le portons comme une tare congénitale. Dans ce pays personne n'est responsable. L'enfer c'est les autres. Pourtant il s'agit de l'école, de l'instrument qui va nous conduire à l'émergence, au développement. Mais si personne n'est responsable comment allons nous vous en sortir. Il faudra ouvrir les assises sur notre école. Situer les responsabilités en les hiérarchisant. Une prise de conscience générale s'impose la. Et lorsqu'on nous dit que le ministère qui a été invité à décliner par deux fois l'invitation j'ai compris l'ampleur de notre drame. Le sens de la responsabilité voudrait que le ministère vienne s'expliquer tout de même. C'est aussi l'argent du contribuable ivoirien qu'on injecté dans l'éducation. Mais pourquoi ce manque de considération. Dans un pays normal les responsables de notre système éducatif auraient démissionné. 

2-La non évaluation de la PPO et de la FPC et le cas de la suppression systématique de la dictée.

En écoutant les intervenants je me suis posé une question qui était tout de même essentielle. Comment avons nous fait pour en arriver là ? En d'autres termes pourquoi nous sommes passés à un pays modèle en matière d'éducation dans la sous région et en Afrique noire pour occuper le bas du tableau selon le rapport Pasec? C'est dans ce questionnement que se trouve les réponses pour mettre notre système éducatif sur les rails. Mais avant tout changement il faudra évaluer les approches d'enseignement antérieures qui nous ont valu des lauriers. Avons nous véritablement fait l'évaluation de la PPO et à un degré moindre de la FPC? Hier les participants au débat sont restés muets sur cette préoccupation. Pire l'inspection Yao Yao et le syndicaliste Soro Mamadou ont soutenu avec force pourquoi la dictée était inutile et traumatisante pour les élèves et pourquoi ils se sont inscrits dans la logique de sa suppression? Les motifs qu'ils donnent par ailleurs ne résistent pas à l'analyse.Une dictée n'est pas une évaluation à trou comme veut nous le faire comprendre l'inspecteur YAO YAO. C'est un exercice complexe qui demande certaines prédispositions à celui qui s'y soumet:

-La maîtrise à la fois des règles d'orthographes, de grammaire, de conjugaison. 

-Elle demande attention 

-Aiguise la capacité d'écoute et de rétention.

-Développe le sens de la diction 

-Met à contribution le sens de l'organisation, la vigilance, le savoir lire et à travers le doute nous sommet à un questionnement continuel. 

-Responsabilise celui qui s'y soumet et en appel au respect des règles. 

-Développe la mémoire et favorise l'acquisition systématique de certains mots

-Demande à celui qui s'y exerce une obligation de résultat observable.  

Lorsque l'heure de la dictée est arrivée, l'instant est solennel. Le sérieux s'impose aux élèves. C'est donc sur les acquis du primaire en orthographe, en grammaire et en conjugaison que nous renforçons au collège notre capacité à cerner le maniement de la langue. Dire que la dictée est foncièrement inutile je m'interroge. Sur le plateau hier l'inspecteur YAO YAO a dit ceci en récitant les premières phrases de cette dictée qu'il a qualifié de traumatisme dans les années soixante que:" je n'ai pas oublié un mot de cette dictée". Le contexte des années soixante n'est pas celui d'aujourd'hui monsieur. Pourtant il venait de montrer devant la nation que la dictée a aiguisé sa capacité de rétention et mieux sa culture en orthographe et en maniement de la langue. Ne pas le reconnaître cher inspecteur c'est ce tromper véritablement.


3-L'absence de solution appropriée pour relancer notre système éducatif.


Ce débat m'a laissé sur ma faim. Que retenir de ce débat et quel solution pour notre école? J'ai eu comme l'impression que chaque entité se rejetait la responsabilité du naufrage de notre système éducatif. L'absence du ministère est parlante. Pour eux les parents d'élèves sont responsables et certains responsables du système éducatif ivoirien l'ont déjà dit publiquement avant le plateau d'hier sur NCI. D'autres rejettent la responsabilité sur les enseignants. Les enseignants disent que c'est le ministère qui a en change de l'éducation dans ce pays il faudra regarder de leur côté. Mais dans tout ce déni de responsabilité où se trouve les solutions? Pourtant il faudra que nous sortions de ce marasme la. C'est donc en toute responsabilité que nous devons assumer notre part et proposer des solutions. Mais si le ministère n'écoute pas les enseignants les acteurs du système, les parents d'élèves et la société civile nous échouerons. Le mal est profond. Dans un texte qui est encore sur ma page, j'avais proposé des solutions en neuf points. 

Il faut réfléchir et être sérieux nous pouvons sortir de là.

Content created and supplied by: dognimalass (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

L’erreur des partis politiques ivoiriens qui va permettre à Soro Guillaume de s’imposer très bientôt

7 hours ago

513 🔥

L’erreur des partis politiques ivoiriens qui va permettre à Soro Guillaume de s’imposer très bientôt

En vidéoconférence, un avocat apparaît avec un filtre chaton

9 hours ago

2 🔥

En vidéoconférence, un avocat apparaît avec un filtre chaton

Le député maire de Ferke mène sa campagne sans les cadres du GPS de Guillaume soro

9 hours ago

1325 🔥

Le député maire de Ferke mène sa campagne sans les cadres du GPS de Guillaume soro

Voici le meilleur prix des gens qui retardent toujours leur jugement

9 hours ago

47 🔥

Voici le meilleur prix des gens qui retardent toujours leur  jugement

Détention préventive injustifiée : 486 cas identifiés dans les prisons ivoiriennes

21 hours ago

259 🔥

Détention préventive injustifiée : 486 cas identifiés dans les prisons ivoiriennes

Nigui Saff, Taboth, Adessé, Tiemien: suivez les législatives 2011 sur les terres du Mapouka

21 hours ago

326 🔥

Nigui Saff, Taboth, Adessé, Tiemien: suivez les législatives 2011 sur les terres du Mapouka

Le nouveau palais présidentiel construit par Alassane Ouattara met tout le monde d'accord : les images

21 hours ago

2591 🔥

Le nouveau palais présidentiel construit par Alassane Ouattara met tout le monde d'accord : les images

La photo du jour : le fils de Samuel Eto'o, Étienne Pineda et sa mère Marián Pineda

22 hours ago

1787 🔥

La photo du jour : le fils de Samuel Eto'o, Étienne Pineda et sa mère Marián Pineda

( Entretien) Législatives dans le Tonkpi/ En soutien aux candidats Rhdp, Dr Yte dit des mots forts

1 days ago

84 🔥

( Entretien) Législatives dans le Tonkpi/ En soutien aux candidats Rhdp, Dr Yte dit des mots forts

Drame : un véhicule de la police tombé dans le fleuve Congo à Kinshasa est toujours introuvable

1 days ago

134 🔥

Drame : un véhicule de la police tombé dans le fleuve Congo à Kinshasa est toujours introuvable

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires