Sign in
Download Opera News App

 

 

Lycée moderne de Sassandra : éducateurs et intendants sans bureaux, élèves sans salles classe

Depuis maintenant quelques jours, nous consacrons une série d'écrits au lycée moderne de Sassandra. Si nous le faisons, c'est parce que cet établissement bâti bien avant l'indépendance a des soucis. Des soucis au niveau infrastructurel et humain. Au niveau humain, le manque d'enseignants est réel. Seulement 53 professeurs, deux éducateurs et un seul ACE assurent l'encadrement et la dispensation des cours pour un effectif de plus de 3000 élèves.

A ces problèmes de personnel vient s'ajouter le manque de bureau et de salles de classe. En effet, aux dires des responsables de cet établissement, des salles de classe et bureaux d'éducateur ont été décoiffés depuis maintenant plus d'un an. Conséquence, les salles restantes sont surchargées avec des effectifs de plus de 100 élèves par classe.

Au niveau de l'administration c'est le même constat. Certains éducateurs n'ont pas de bureau, le leur étant aussi décoiffé. Pareil pour l'intendant. A l'heure actuelle, Proviseur, intendant et assistant comptable occupent le même bureau, créant une situation de promiscuité qui empêche ces responsables d'être efficaces. Quels résultats peut-on avoir lorsqu'on évolue dans un tel cadre ? Que fait le COGES ? Va-t-on regarder cet établissement qui a accueilli l'actuelle ministre Mariatou Koné mourir ?

Un appel est donc lancé au COGES, aux décideurs et aux cadres afin de se pencher sur la rénovation des bâtiments servant de salle de classe et surtout les bureaux des responsables afin de créer un environnement plus favorable à un travail de qualité.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires